Afrique: Ligue des Champions - Khenissi fait la différence

Vendredi 18 janvier s'est joué le match de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue des champions de la CAF Total entre l'Espérance Sportive de Tunis et FC Platinum du Zimbabwe.

Le soleil est éclatant en ce glacial hiver tunisien, mais les tribunes restent désespérément vides en raison de la sanction de huis clos (2 matches) dont a écopé le tenant du trophée.

Du stade olympique d'El Menzah, il ne reste plus que le souvenir de celui qui abrita l'essentiel des compétitions des Jeux méditerranéens 1967, occasion qui signa son ouverture, et qui vit la dream team du Nigeria remporter la coupe d'Afrique des nations 1994, (2-1) en finale contre la Zambie.

Une grosse pénurie au niveau des infrastructures sportives se pose actuellement au sein du football tunisien. Notamment dans la capitale Tunis où les stades de qualité manquent depuis la fermeture pour travaux d'entretien du stade de Radès.

Comme souvent, l'Espérance s'en remet à l'opportunisme de son buteur patenté Taha Yassine Khenissi pour débloquer la situation. Et l'homme de la providence frappa une première fois au coeur de la première période.

25': Joli travail côté droit conclu par un centrage de Derbali en direction de Badri qui met dans l'axe où se trouvent côte à côte Khenissi et la nouvelle recrue de cet hiver, le Libyen Hamdi El Houni qui rate sa reprise. Ce qui ne sera pas le cas de l'avant-centre de l'équipe de Tunisie lequel, au milieu de cinq défenseurs bat de près l'infortuné gardien zimbabwéen de 29 ans, Petros Mhare.

Les Vert et Blanc s'en sont tenus à un long round d'observation, et ne tenteront d'avancer leur zone de récupération qu'à la reprise.

Pourtant, les locaux auraient pu tuer l'intérêt du match lorsqu'une action Belaili-Khenissi est conclue dans le décor (60'), ou encore deux minutes plus tard lorsque l'excellent Libyen El Houni sert un caviar que refuse Khenissi lequel enlève trop sa frappe.

Dans la foulée, le club de Bab Souika, qui fête ces jours-ci son centième anniversaire enfonce le clou.

65': corner joué côté droit par Derbali. Kom dévie de la tête vers l'inévitable Khenissi qui double la mise.

Le champion d'Afrique 2018 plie le match, engrangeant sa première victoire de la nouvelle édition après avoir arraché le nul dans les derniers instants face à Horoya, une semaine plus tôt à Conakry.

69% de possession du ballon en première période, autant ou presque en seconde. Le gardien de but tunisois est très peu sollicité.

Le représentant du Zimbabwe se révèle trop léger pour son illustre rival. On est en tout cas bien loin de la belle équipe qui a accroché la semaine dernière les Sud-africains d'Orlando Pirates. Le coach Norman Mapeza n'a pas trouvé la parade malgré une tentative de pressing haut et constant.

Son homologue espérantiste peut même faire reposer sa flèche d'or, Taha Yassine Khenissi, remplacé à vingt minutes de la fin.

Cette victoire logique (2-0) permet à l'EST de prendre seule la première place du groupe "B" (4 points), en attendant la rencontre Orlando-Horoya de vendredi soir.

Platinum reste scotché à sa dernière place avec un seul point.

Lors de la prochaine journée, le 2 février prochain, l'ES Tunis ira défier Orlando Pirates, en Afrique du Sud, alors que Platinum ira chercher un exploit en offrant l'hospitalité aux Guinéens de Horoya.

*Réactions d'après-match

*Mouine Chaâbani (entraineur Espérance): "Aucun espace concédé"

"Quand vous êtes ambitieux, après un premier match à l'extérieur où tu prends un point, tu dois enchainer par une victoire at-home. Nous avons eu à faire à un adversaire replié, sur une pelouse médiocre et sans le précieux soutien de notre public.

L'essentiel, c'est de ne pas avoir concédé d'espaces à un adversaire qui aime le contre. Au contraire, on l'a fait courir et fini par le fatiguer. Ce que vous prenez à l'extérieur reste du bonus. Ne pas perdre de points à domicile est impératif.

Durant le marché des transferts, notre club a recruté aux postes où nous accusions un manque. Nous n'avons à juste titre libéré aucun joueur parce que nous avons besoin de beaucoup de joueurs compte tenu d'un calendrier démentiel. Nous avons cherché surtout à renforcer le secteur offensif afin de créer la concurrence. Quant à la défense, je trouve qu'elle se porte bien comme l'atteste le fait qu'elle n'a encaissé ces derniers temps qu'un seul but, en terre guinéenne".

*Taha Yassine Khenissi (auteur du doublé): "Peu importe qui marque"

"Je suis heureux pour les deux buts inscrits. La saison dernière, je n'ai pas connu la réussite en raison des problèmes que tout le monde connait et sur lesquels il serait inutile de revenir.

En tout cas, je dois travailler davantage. En fait, peu importe qui marque. L'essentiel, c'est le collectif, et de participer à la victoire du club. Les places sont devenues plus chères au sein de l'effectif après les nouvelles recrues".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.