Afrique: La situation en RCA est dangereuse; selon le Chef de l'Etat angolais

Luanda — Le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço, a estimé vendredi soir que la situation actuelle en République centrafricaine (RCA) était injuste et dangereuse, vu que le Conseil de sécurité des Nations Unies empêche le gouvernement de doter son armée de moyens pour faire face aux attaques des rebelles.

S'exprimant lors de la cérémonie de présentation des vœux de Nouvel An du corps diplomatique en Angola, João Lourenço a rappelé que les forces rebelles en RCA avaient enregistré des avancées inquiétantes dans le domaine militaire.

"Ce fait nous préoccupe beaucoup car le gouvernement de la République centrafricaine est conditionné et limité dans son action de la défense du territoire national, de la sécurité et de la protection de son pays par le Conseil de sécurité des Nations unies, qui l'empêche de doter son armée de moyens nécessaires pour faire face aux attaques des groupes rebelles dans le pays "- a déclaré l'homme d'État angolais.

"Nous appelons à plusieurs reprises à revoir cette situation, à notre avis injuste et dangereuse", a précisé João Lourenço en présence de 92 membres du corps diplomatique.

La République centrafricaine est tombée dans le chaos et la violence depuis 2013 après le renversement de l'ancien président François Bozizé par plusieurs groupes réunis au sein du soi-disant Séléka (qui signifie coalition dans la lingua franca locale), ce qui a suscité l'opposition d'autres milices, regroupées sous la dénomination anti balaka.

Le conflit dans ce pays a déjà causé 700.000 personnes déplacées et 570.000 réfugiés et a placé 2,5 millions de personnes dans le besoin d'aide humanitaire.

Le gouvernement du président Faustin-Archange Touadéra, un ancien premier ministre qui a remporté les élections présidentielles de 2016, contrôle environ un cinquième du territoire. Le reste est divisé par plus de 15 milices qui cherchent principalement de l'argent par le biais d'enlèvements, d'extorsion, de blocage des réseaux de communication, de ressources minérales (diamants, or et autres), de vols de bétail et d'abat d'éléphants destinés à la vente d'ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.