Congo-Brazzaville: Enseignement supérieur - Le Campus numérique francophone engagé à télécharger les cours en ligne au profit de ceux qui s'organisent

La volonté de l'Agence universitaire de la francophonie (AUF) a été réaffirmée par Achille Benjamin, au cours d'une séance de restitution organisée le 17 janvier à Brazzaville, visant à relancer avec plus d'ardeur la mobilisation des étudiants qui hésitent encore à s'inscrire à des cours en ligne appelés actuellement Massif open online course (Mooc).

La formation en ligne, a souligné le représentant du Campus numérique francophone (CNF), avait permis, entre autres, aux participants à se connecter au Mooc, une plate-forme diffusant les activités et ressources pédagogiques. « L'année passée, l'AUF est parvenue à accompagner plus d'une centaine d'étudiants et des non-académiques. Une dizaine a pu obtenir un certificat de Mooc », a expliqué Achille Benjamin, tout en indiquant que le CNF de Brazzaville ne peut se satisfaire de cela mais plaide plutôt pour continuer à étendre la chaîne afin que les Congolais puissent s'approprier cet outil qui est le Mooc.

Achille Benjamin a, par ailleurs, précisé : « Que les jeunes nous accompagnent et nous allons pouvoir accompagner les établissements d'enseignement supérieur et aussi des centres de recherche pour ne pas dire les instituts de recherche à s'approprier le Mooc pour que cet outil soit un vivier de développement, surtout à l'action entrepreneurial ».

Pour son exploitation, le Mooc est composé d'activités pédagogiques variées, à savoir le visionnage des cours de vidéo animés de cinq à dix minutes ; la réalisation des quizz afin de vérifier l'acquisition des connaissances ; l'exercice pratique et les travaux collaboratifs pour développer son réseau et ses compétences. L'intégralité du Mooc est accessible sur internet. A ce titre, le Mooc bénéficie des innovations issues du Web 2.0. Ainsi, l'apprentissage vertical de l'expert vers l'apprenant s'horizontalise grâce aux échanges entre l'apprenant avec l'équipe pédagogique, le tout grâce aux fonctionnalités sociales des plates-formes du Mooc. Par définition, les Mooc sont sont ouverts à tous et l'inscription est gratuite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.