Guinée: Bill de Sam invite les rappeurs à valoriser la culture guinéenne à travers le rap

19 Janvier 2019

Le Groupe ULTIMATUM a animé une conférence de presse ce vendredi 18 janvier 2019 à la maison de la presse de Conakry pour annoncer le retour de Manden Sound dans la musique urbaine.

A cette occasion, l'artiste Bill de Sam a exprimé son envie d'accompagner toute initiative allant dans le sens de la musique urbaine guinéenne (rap).

Par rapport à un possible retour dans le paysage culturel guinéen, l'artiste qui a marqué son temps vers fin des années 90 et début 2000 n'a pas manqué de souligner que : « si ça peut se traduire dans mon genre musical à travers ce groupe ultimatum, je pense que « oui ». Mon retour en tant que tel physique sur scène pour l'instant « non » », a-t-il déclaré

Par compte, il dit être prêt à accompagner toute initiative qui va dans le sens de développer la musique urbaine (rap). Mais, surtout de revenir à la valeur essentielle.

Selon lui, le rap guinéen, doit être le rap des guinéens. Il ne doit être le rap des Français ou des Nigérians (... ). « Je pense qu'après avoir abattu longtemps le travail avec d'autres groupes comme kill point, je pense que le rêve est en train de se matérialiser. Et, j'espère qu'avec ce groupe Ultimatum ça va avoir l'impact sur la conscience de la génération actuelle ».

Poursuivant, il a invité la jeunesse a écouté cet album ultimatum, « ces jeunes devraient écouter attentivement cet album ultimatum. Et, comprendre comment est-ce qu'on arrive à faire du rap guinéen. Parce que faire du rap guinéen, ce n'est pas seulement de râper en Soussou, Malinké, peuls « non ». C'est surtout de donner un cachet particulier au rap. Quand un sénégalais, ivoirien, malien écoutent ce rap urbain identifie la Guinée dans sa globalité », a rappelé l'artiste Bill de Sam.

Ce rap se fera travers l'histoire vécu, la Géographie, la culture, aussi à travers nos instruments traditionnels avec intelligence.

URGENT : des enseignants manifestant violemment dispersés par la police à Dabondy

Une centaine d'enseignants ont manifesté ce lundi 24 décembre 2018 pour protester contre la gestion de la grève par le gouvernement depuis l'ouverture de classes le 3 octobre. A l'aéroport international Conakry-Gbessia où ils ont entamé la marche, les enseignants protestataires ont poursuivi leur démarche jusqu'à Dabondy. Dans ce quartier, au cœur de l'autoroute Fidel [... ]...

Humanitaire : la fondation Felix Daubige vole au secours des hôpitaux de Boffa et de Kindia La fondation Felix Daubige a procédé samedi 29 décembre 2018 à la remise d'un don sanitaire au ministère de la santé à Conakry. Ce geste composé, des lits, des matelas, des fauteuils roulants, des cannes pour handicapés, et d'autres kits sont destinés aux hôpitaux de Boffa et de Kindia. Le donateur a indiqué les raisons [... ]...

L'ONG CHF-Guinée souhaite une société civile responsable !!! L'ONG Club Humanitaire sans Frontières (CHF Guinée) est une organisation humanitaire évoluant en Guinée mais aussi dans certains pays de la sous-région. Cette ONG souhaite voir en Guinée une société civile qui défend les intérêts des citoyens par le dialogue. Le Président de ladite ONG Chérif Diallo était l'invité de l'Emission "Case Citoyenne" sur la [... ]...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.