Tunisie: Le sorcier masqué

19 Janvier 2019

Il fait partie de cette génération d'artistes émergents misant sur le brassage des sons et des cultures, les bâtisseurs d'une scène musicale riche, underground et a-frontières. Loin du mainstream, ils évoluent plus sur le web que dans les médias dominants.

Nuri revendique dans sa musique son africanité, un legs, il faut le souligner, occulté chez nous. Il mélange des basses profondes, des percussions organiques et des grooves polyrythmiques pour invoquer ses racines perdues. Tribalisme, sons organiques, samples de musiques ethniques, autant de matériaux qu'il fait fusionner avec les percussions, le tout sublimé par la production électronique.

Son premier album «Drup» est un hommage à l'héritage africain de la Tunisie, un pont entre les cultures sorti sur le label franco-tunisien Shouka, un label qui se concentre sur la musique traditionnelle et l'électronique contemporaine en Afrique du Nord et au-delà. «Drup» qui est, également, sorti en format vinyle, regorge de percussions et de vocaux de tout le continent maternel, mais aussi d'Asie, associé au travail numérique pour constituer un amalgame d'alors et d'aujourd'hui.

Sur scène, Nuri se plaît à porter un masque tribal, celui d'un sorcier qui nous embraque dans un rituel invoquant par la magie des sons, des fusions et des émotions nos racines profondes. Sa musique a su conquérir plusieurs scènes au Danemark, en Belgique, en France, en Allemagne à Berlin, en Espagne et bien entendu en Tunisie où il s'est produit dans différents clubs et autres espaces à Tunis, Sousse, Sfax, Bizerte et d'autres villes encore. Bon vent !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.