Tunisie: «Jasmin africain...»

19 Janvier 2019

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Yasmine Azaïez est une virtuose du violon. Elle a commencé à jouer à Londres dès l'âge de 4 ans, puis elle a intégré la prestigieuse école Yehudi Menuhin alors qu'elle n'avait que 8 ans. Dix ans après, elle est admise au New England Conservatory à Boston, aux USA, où elle a reçu le prix d'excellence de Honor Student. En 2010, elle a été sélectionnée parmi les 9 finalistes mondiaux au concours des Jeunes violonistes du monde à Sydney, en Australie. En 2011, elle fait partie du groupe du guitariste Joe Morris.

C'était le point de départ d'une carrière internationale et exemplaire. Avec son joli timbre pop et sa grande maîtrise instrumentale, au violon comme au chant, Yasmine Azaïez captive toujours l'assistance, dans un style bien à elle.

Le but de son projet «Aricain Jasmin» (Jasmin africain) ou Yasmine d'Afrique est d'unir le continent africain à travers la musique, et ce, en réunissant des artistes tunisiens et autres venant de tous les coins de l'Afrique, quelles que soient leurs couleurs, croyances et cultures.

Le projet consiste à faire une fusion entre des instruments africains, tels que le jembe et la kora, avec des instruments typiquements tunisiens, comme la darbouka, etc.

Un spectacle qui s'annonce original et haut en couleur à ne pas manquer !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.