Burkina Faso: Orodara - 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes

19 Janvier 2019

Cet affrontement fait suite à la fusillade mortelle, dans la matinée du jeudi , d'un jeune dont l'agresseur s'était ensuite réfugié au Commissariat Central de Police de Orodara. Le mouvement d'humeur de la population qui a suivi a occasionné le saccage ,dans la journée du jeudi , du commissariat et des échauffourées avec la police .

Malgré tous les appels à la retenue des autorités et des personnes ressources de la localité, des jeunes (plus d'une centaine) se sont réorganisés pour attaquer le commissariat dans la nuit du vendredi.

Des renforts de la gendarmerie et de la Police ont été déployé à Orodara où le calme est revenu.

En ces circonstances douloureuses, le ministère de la Sécurité présente ses sincères condoléances aux familles des défunts et un prompt rétablissement aux blessés.

Le ministère de la Sécurité appelle la population de Orodara au calme pour un retour à la sérénité .Il invite en particulier les jeunes à renoncer à l'incivisme , à la défiance de la loi et de l'autorité de l'Etat.

Toutes les dispositions sont prises afin de faire la lumière et situer les responsabilités sur cette situation déplorable.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle / MSECU

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.