Algérie: Aquaculture à Chlef - Une production de plus de 1000 tonnes en 2018

CHLEF - La production aquacole à Chlef, a dépassé les 1000 tonnes en différents poissons et fruits de mer durant l'année 2018, a-t-on appris samedi du directeur de la pêche et des ressources aquacoles de la wilaya.

La wilaya a réalisé une production globale de 5.600 tonnes de poissons (tout types confondus) dont plus de 1000 tonnes issues de l'élevage aquacole, "devenu désormais un secteur qui compte dans le renforcement de la production piscicole de la wilaya, au double plan qualité et quantité", a indiqué à l'APS, Abed Abderrahmane.

Soulignant l'importance de la contribution des projets d'élevage aquacole de la wilaya dans ce bilan 2018, le responsable a fait part d'une prévision d'atteinte (au titre de ces mêmes projets) de prés de 3000 tonnes de poissons/an, à partir de cette année 2019, dans l'attente, a-t-il dit, de l'entrée en production de trois nouveau projets similaires, devant porter la production aquacole de la wilaya à prés de 5000 tonnes de poissons à l'horizon 2021, selon les prévisions.

Actuellement, la wilaya compte sept fermes en aquaculture, qui font l'objet d'opérations d'extension, en vue d'augmenter leur production, au moment où une nouvelles ferme d'élevage de moules (120 tonnes/an) est attendue à la mise en exploitation, durant cette année, dans la région de Teraghnia.

L'aquaculture intégrée à l'agriculture est l'autre solution trouvée pour développer la production piscicole dans la wilaya, et ce travers l'ensemencement, en 2018, de plus de 6000 alevins de poissons dans deux bassins d'irrigation agricole de la région.

L'expérience a été couronnée de résultats "forts encourageants, au double plan qualité et quantité", selon les témoignages des agriculteurs concernés, qui se sont, également, félicité de l'impact de cette opération sur leurs bassins d'irrigation "qui ont été enrichis en engrais naturels bénéfiques pour leurs terres et cultures", ont-ils assuré.

M. Abed a, par ailleurs, signalé l'adoption attendue, durant cette année 2019, de deux nouvelles fermes en aquaculture (élevage de moules) outre la réalisation de deux plages d'échouage dans les communes d'El Guelta, à l'Ouest, et de l'Oued Goussine, à l'Est.

Au vue de son importance dans la promotion de la production piscicole, au double plan local et national, une spécialité en aquaculture sera ouverte à la formation, au niveau de l'université Hassiba Ben Bouali de Chlef, qui soutiendra ainsi les efforts fournis, en la matière, par l'Institut supérieur de pêche et d'aquaculture d'El Marsa, assurant actuellement plusieurs spécialités de formation pour devenir capitaine de pêche, marin qualifié et agent en aquaculture, notamment, a indiqué é le même responsable.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.