Congo-Brazzaville: Hydrocarbures - Le groupe Total entend accroître sa production au Congo

Le géant pétrolier français, se réjouissant du « record historique » de production réalisé en 2018, avec en moyenne deux cent mille barils par jour, veut franchir cette année un nouveau cap dans ses activités de recherche et d'exploitation.

Pour marquer un demi-siècle de présence en République du Congo, la firme multinationale devra lancer des initiatives en matière de réduction des coûts de production. Celle-ci mise sur sa capacité technologique et son système de gestion des risques, comme a su le souligner son directeur général Congo, Martin Deffontaines.

Le dirigeant du groupe pétrolier présentait ses vœux, le 18 janvier à Brazzaville, aux autorités congolaises, dont le ministre de tutelle, Jean-Marc Thystère Tchicaya. « Total va fêter en 2019 ses cinquante ans de présence au Congo. Il ne s'agit pas seulement de franchir une étape symbolique mais aussi de voir comment faire face aux nombreux défis techniques, contractuels ou financiers que nous rencontrons tout en préservant la dynamique qui a toujours été partie prenante dans notre partenariat », a estimé Martin Deffontaines.

Devant un parterre d'invités, le patron de Total Congo a dû dresser le bilan des activités de la société après la mise en service du puits Moho-Nord.

Total E&P Congo a foré, en 2018, près de 50 km de roche et dix puits dans des profondeurs d'eau avoisinant parfois les 1000 m. Un autre succès a été enregistré sur le champ Kombi Likalala Libondo. En huit mois de travail, plus de six mille cinq cents barils par jour ont pu être ajoutés, augmentant de plus de 50% la production de ce puits.

Des travaux ont pu être menés au niveau du terminal de Djeno, qui traite plus de 95% du pétrole géré entre Total E&P Congo (63 %) et ENI Congo (37 %). « Nous venons d'y inaugurer une nouvelle salle de contrôle ultra moderne. (... ) Djeno charge environ un tanker tous les trois jours dans des conditions de sécurité optimales et dont la disponibilité a été supérieure à 98%, ce que je qualifie volontiers d'excellence opérationnelle », s'est félicité son directeur général Congo.

Sur le plan de la commercialisation, le groupe Total reste l'un des principaux acteurs du marché congolais. La société Total Congo SA, avec ses six cents agents, exerce ses activités commerciales sur l'ensemble du territoire national. Il détient plus de deux cent cinquante clients industriels et quarante-huit stations-services, dont seize situées en dehors de Pointe-Noire et Brazzaville.

Le groupe s'est vanté des projets qu'il a dû parrainer durant les douze derniers mois dans le domaine de l'éducation, de l'insertion des jeunes, de la culture ou du patrimoine, de la santé et de la sécurité routière. C'est le cas du musée de Diosso inauguré en août ou de la construction des nouveaux locaux de l'université et Institut catholique d'Afrique centrale, qui devra former cent vingt ingénieurs et techniciens supérieurs par an.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.