Afrique: L'ONU déplore la baisse de la contribution américaine au budget du maintien de la paix

NEW YORK (Nations Unies) - Une baisse de trois points de pourcentage pour le budget de maintien de la paix de l'ONU, due au fait que les Etats-Unis refusent de payer pleinement leur cotisation, n'est "pas soutenable", a déploré vendredi le secrétaire général de l'organisation, Antonio Guterres.

Les Etats-Unis insistent sur le fait qu'ils ne contribueront plus qu'à hauteur de 25% du budget de maintien de la paix de l'ONU, au lieu des 28% qui leur ont été assignés par l'Assemblée générale des Nations Unies, d'où cet écart de 3%, a-t-il noté.

Lire aussi: Guterres appelle à mobiliser des ressources pour l'UNRWA confrontée à une crise de financement

Ce problème s'avère être extrêmement épineux pour l'ONU, a indiqué M. Guterres. "Pour l'instant, le problème est que je n'arrive pas à résoudre ce problème en réduisant simplement les dépenses de 3%", a-t-il dit.

Selon les règles en vigueur, tous les Etats membres qui contribuent au budget ont le droit de récupérer leur part des fonds non dépensés, "ce qui rend la situation complètement insoutenable", a déploré le secrétaire général.

Pour l'heure, la situation est relativement sous le contrôle: cette baisse de budget est financée par les pays ayant fourni des soldats et des policiers aux contingents onusiens, bien que la plupart de ces pays soient les plus pauvres, d'après M. Guterres pour qui c'est moralement "inacceptable" et "absolument pas soutenable".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.