Ile Maurice: Déclaration à la presse - De quelle surprise parle Navin Ramgoolam?

Une défaite de l'équipe gouvernementale aux prochaines élections générales ou alors un changement à la tête du PTr ? Impossible de savoir à quoi l'ex-PM faisait référence lorsqu'il s'adressait à SAJ jeudi 17 janvier dernier. «Sa ki so lamé dwrat fer, so lamé gos pa koné», lâche un proche du parti rouge.

«Mo dir li pa per, pou éna sirpriz pou li an 2019 mem.» Cette petite phrase lancée par Navin Ramgoolam et destinée à sir Anerood Jugnauth (SAJ) à sa sortie du tribunal, jeudi, intrigue plus d'une personne. Même celles de son camp. Sollicité, un membre des Rouges estime que Navin Ramgoolam ne faisait nullement référence à une défaite de l'équipe gouvernementale aux prochaines élections générales. «Car, depuis quatre ans, il est confiant en une victoire du PTr.»

Dharam Gokhool, ancien ministre PTr, avance qu'il lui est difficile de savoir ce à quoi Navin Ramgoolam a voulu faire référence. Voulait-il parler d'un changement à la tête de son parti pour mieux surprendre et mâter ses adversaires? «Je ne crois pas, a répondu Dharam Gokhool. C'est quelqu'un qui peut bounce back rapidement. Dans les pires moments, il a gardé son calme et son sang-froid et ce n'est pas aujourd'hui qu'il cédera le leadership du PTr.»

Dossier compromettant ?

Un autre ancien ministre rouge affirme ignorer aussi quelle tournure prendra cette surprise. «En tout cas, selon moi, il doit être en possession d'un dossier compromettant. Soit contre sir Anerood, soit contre des membres du gouvernement. Car n'oublions pas que même s'il n'est pas un parlementaire, Navin Ramgoolam a toujours de très bons contacts.»

Un autre proche du PTr devait lancer: «Difisil koné ki li pansé. Sa ki so lamé dwrat fer, so lamé gos pa koné!» En tout cas, nombreux sont les politiciens qui ont parlé de cette surprise depuis jeudi après-midi et bien malin est celui qui peut dire exactement de quoi a en tête Navin Ramgoolam.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.