19 Janvier 2019

Algérie: Emigration clandestine - Quelque 200 affaires devant la justice en 2018

Alger — La justice a ouvert en 2018 près de 200 affaires relatives à l'émigration clandestine donnant lieu à la comparution de 344 individus et à 24 condamnation, a révélé samedi à Alger le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui.

"Nous avons donné des instructions fermes aux services de sécurité d'intensifier les enquetes et de focaliser les efforts sur le démantèlement des réseaux de trafic et la lutte contre les passeurs, en donnant la priorité à ces actions dans leurs plans opérationnels", a indiqué M. Bedoui à l'ouverture des travaux du Forum national sur le phénomène de l'émigration clandestine par la mer (ou harga).

Il a affirmé, à ce propos, que "ces efforts ont permis, durant l'année 2018, le démantèlement de plusieurs réseaux, l'ouverture de près de 200 affaires par la justice, la comparution de 344 individus devant les juridictions compétentes, dont 24 ont été condamnés à des peines d'emprisonnements fermes pour plusieurs années".

Soulignant que "ces efforts se poursuivent pour identifier davantage de passeurs", le ministre a expliqué que "de tels actes ne sont pas fortuits mais soigneusement et minutieusement planifiés par des individus, qui font, malheureusement, dans cette odieuse activité".

"Les investigations des services compétents montrent que parmi les facteurs de la montée de ce phénomène, l'existence d'individus qui organisent minutieusement ces voyages en effacant toutes traces de leurs actes criminels", a-t-il précisant ajoutant qu'il s'agit d'individus "qui ont vendu leur conscience pour le profit au point ou la vie de ces jeunes ne compte plus pour eux".

Le ministre a évoqué, en outre, la découverte de "choses honteuses et révélatrices du caractère abject de ces trafiquants et à quel point ils sont dénués de toute notion d'humanisme" en poussant vers la mort des jeunes innocents et inconscients du danger à bord d'embarcations hasardeuses et un matériel non conformes aux normes de sécurité.

Dans ce contexte, M. Bedoui a appelé tous les corps de sécurité à "consentir davantage de sacrifice et d'efforts afin de mettre en échec les plans ourdis ici et là pour faire miroiter aux jeunes ce rêve illusoire et fatal, dont les héros sont des criminels en quete de profit au détriment de la vie de nos jeunes fourvoyés", promettant à ces individus que leurs méfaits ne resteront pas sans sanctions et que la justice ne les toléra jamais.

Les travaux de ce Forum de deux jours est une occasion pour étudier ce phénomène dans tous ses aspects, ambitionne d'etre un espace de débat, de concertation et d'échange sur une approche objective et scientifique concernant le phénomène de la harraga.

Ce forum sera également rehaussé par quatre ateliers sur les thèmes de "Sensibilisation, communication et cyberespace : pour une action préventive commune", "Intégration économique des jeunes : de la jeunesse dans le domaine économique : réalités, contraintes et enjeux", "Programmes de jeunesse, de culture et de loisir : entre réalité et aspirations pour une attractivité meilleure", et "Role des organisations de la société civile dans la prise en charge de la jeunesse : travail de proximité, médiation et réseautage".

Algérie

Exportations - Premier convoi par voie routière vers le Sénégal

Le groupe public de transport routier de marchandises Logitrans a lancé, lundi dernier, sa première… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.