Algérie: Emigration clandestine - 119 corps repêchés et 96 disparus en 2018

Alger — Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a indiqué samedi à Alger que 119 corps ont été repêchés et 96 autres personnes sont portées disparues suite à des tentatives d'émigration clandestine (harga) durant l'année 2018.

Dans une allocution prononcée à l'ouverture des travaux du Forum national sur le phénomène de la "harga" (émigration clandestine), le ministre a fait savoir que "durant 2018, les commissions de wilayas en charge du dossier ont enregistré le repêchage de 119 corps, dont la plupart n'avaient pas embarqué à partir des côtes algériennes", déplorant "des cas tristes et douloureux de jeunes, partis discrètement et qui n'ont donné aucun signe de vie depuis".

Le nombre de ces disparus s'élève à 96 jeunes, a-t-il ajouté, soulignant que "les autorités compétentes œuvrent, sans cesse, à la recherche de ces disparus dans le but de connaitre leur sort et apaiser leurs familles", M. Bedoui a fait état "de dizaines de personnes sauvées en haute mer et empêchées ainsi de mettre leur vie en péril".

Pour le ministre de l'Intérieur, "ces données qui traduisent l'ampleur et la gravité de la tragédie, devraient mobiliser toutes les forces et volontés pour se pencher sur ce phénomène et les facteurs de son évolution".

Saluant, dans ce sens, "les énormes efforts déployés par les forces maritimes, les gardes côtes et l'ensemble des corps de sécurité pour "la protection et le sauvetage des jeunes" ainsi que tout le travail fourni pour lutter contre ceux qui sont derrière "les voyages de la mort, le ministre a appelé ces mêmes services à "davantage de sacrifice pour mettre en échec les plans des criminels dont la seule quête est l'argent au détriment de la vie des jeunes fourvoyés".

Cette rencontre de deux jours, qui constitue une occasion pour étudier ce phénomène "dans tous ses aspects", ambitionne d'être un espace de débat, de concertation et d'échange entre tous les acteurs concernés dans le but d'analyser la situation à travers quatre ateliers sur les thèmes de "Sensibilisation, communication et cyberespace: pour une action préventive commune", "Intégration économique des jeunes: réalités, contraintes et enjeux", "Programmes de jeunesse, de culture et de loisir: entre réalité et aspirations pour une attractivité meilleure", et "Rôle des organisations de la société civile dans la prise en charge de la jeunesse: travail de proximité, médiation et résautage".

Les participants à ce forum auront, également, à formuler plusieurs recommandations pour la mise en place d'un plan d'action global visant à endiguer ce phénomène.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.