19 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: Disparition de la forêt - « Nous sommes coupables » (Donwahi)

La cérémonie de présentation des vœux de nouvel an drs acteurs du ministère des Eaux et Forêts s'est déroulée le vendredi 18 Janvier 2019 dans le jardin Botanique de Bingerville.

À cette occasion, Alain-Richard Donwahi, ministre des Eaux et Forêts a fait le bilan de l'année écoulée. Il a identifié les perspectives pour l'année 2019, et évoqué la forte dégradation de la forêt en Côte d'Ivoire. Selon lui, pour lutter contre ces menaces, l'État ivoirien a créé plusieurs directions générales, régionales, départementales, des cantonnements, des postes forestiers et d'autres structures afin de mettre aux arrêts les destructeurs de la forêt. « Nous sommes coupables de la disparition de la forêt ivoirienne car c'est nous qui avons permis que les gens abattent des arbres, et nous ne voulons plus que cela se reproduise dans notre pays », a dit le ministre. Il a annoncé une opération de planting d'arbres de 450.000 plants au cours de l'année 2019.

Mailly Zouzou, porte-parole des agents des Eaux et Forêts, a indiqué que les résultats obtenus en moins de deux (02) ans par le ministre sont plus qu'éloquents. Elle a souligné la disponibilité de tout le personnel technique et administratif à ses côtés afin de relever les nouveaux défis de 2019, notamment la mise en œuvre des engagements pris par la Côte d'Ivoire en matière de protection et de préservation des ressources naturelles.

Cote d'Ivoire

Zéphirin Diabré - «Si Blaise Compaoré veut aider, il ne faut pas le décourager»

C'est une lettre qui fait sensation au Burkina Faso. Depuis son exil de Côte d'Ivoire, le président… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.