19 Janvier 2019

Congo-Kinshasa: En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle - Martin Fayulu invite ses partisans à préserver la cohésion nationale

Le candidat de la coalition « Lamuka » à la présidentielle du 30 décembre continue de croire à son triomphe électoral et se démène pour que la justice lui soit rendue, au terme de l'examen de son recours introduit à la Cour constitutionnelle dont le verdict est attendu sous peu.

Le 18 janvier, devant des journalistes, l'homme était loin d'afficher une mine d'abattement. Bien au contraire, sa conviction d'avoir été celui que les Congolais ont véritablement choisi pour assumer la plus haute charge de l'Etat s'est trouvée requinquée à la suite de la position prise par l'Union africaine (UA) appelant à la surséance de la proclamation des résultats définitifs au regard « des doutes sérieux quant à la conformité des résultats provisoires proclamés par la Céni ». En attente de l'arrivée imminente à Kinshasa de la délégation de l'UA, Martin Fayulu a sollicité le soutien des Congolais à « cette initiative fraternelle de paix que commande la sagesse africaine, la raison et l'esprit de justice ».

Le challenger de Félix Tshisekedi à la dernière présidentielle est loin de se résigner devant ce qu'il considère comme une usurpation de sa victoire. « Je sais que vous avez donné au total 80% des vos suffrages à toutes les forces de l'opposition. Ces voix sont celles du changement. J'en suis pleinement conscient. Je vous réitère mon engagement d'œuvrer avec tous les compatriotes jusqu'au triomphe final de notre idéal commun de changement démocratique. Je ne vais pas vous décevoir », a t-il déclaré, très optimiste sur la suite des événements. Il espère toujours être proclamé vainqueur de la présidentielle et appelle ses partisans au calme. « Dès lors que la vérité des urnes aura été rétablie, la coalition Lamuka reste disposée à travailler pour la reconstruction du pays, sans règlement de comptes ni discrimination ethnique ni chasse à l'homme et dans un esprit de réconciliation nationale », a t-il ajouté.

Et Martin Fayulu de poursuivre, avec un air toujours confiant : « Je vous demande de ne pas céder à la provocation, d'éviter tout ce qui peut nous diviser ou briser la cohésion nationale, notamment la haine tribale ou ethnique, l'esprit de vengeance ou de règlement de comptes. La défense de la démocratie, de l'Etat de droit ainsi que la conquête des libertés constituent une cause nationale pour laquelle tous les Congolais luttent depuis 1960 et doivent continuer à se battre à l'unisson jusqu'à la victoire finale. Ne cédez ni au découragement ni aux intimidations. Personne ne peut voler au peuple sa victoire ».

Notons que la coalition Lamuka soutient les conclusions de la réunion de haut niveau sur la République démocratique du Congo, tenue à Addis-Abeba, en Ethiopie, et à laquelle ont participé des chefs d'Etat et de gouvernement de la Sadc, de la Cirgl et des pays africains siégeant au Conseil de sécurité des Nations unies.

Congo-Kinshasa

Une seule candidate à l'élection du bureau définitif de l'Assemblée

C'est finalement ce mercredi que doit avoir lieu l'élection du bureau définitif de l'Assemblée… Plus »

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.