Algérie: Ghoul appelle à l'élaboration d'une charte de déontologie pour une meilleure pratique politique

Alger — Le président du parti Tadjamou Amel Al-Djazaïr (TAJ), Amar Ghoul a appelé, samedi à Alger, à la l'élaboration d'une charte de déontologie de la pratique politique pour "hisser le niveau de l'activité politique", à travers la présentation d'opinions et de programmes "loin de toute invective".

Lors d'une conférence de presse animée au terme de l'inauguration du bureau communal de sa formation politique dans la commune de Bordj El Kiffan, Amar Ghoul a affirmé que son parti "demeure fidèle à ses principes nationaux et reste attaché à l'élaboration d'une charte de déontologie pour la pratique politique".

Dans ce cadre, M. Ghoul a réitéré "l'attachement du parti à l'idée de la tenue d'une conférence de consensus national pour unifier les rangs des enfants de la patrie et dépasser tous les différends à travers l'appui au dialogue constructif et la mobilisation de tous pour relever les défis actuels".

Ces enjeux exigent "le resserrement des rangs des enfants de la nation", a lancé le président de TAJ qui souhaite que cette conférence soit organisée juste après la présidentielle du 18 avril prochain pour construire l'Algérie et la rendre pionnière dans divers domaines".

Par ailleurs, M. Ghoul a salué la convocation du corps électoral par le président de la République, réitérant le soutien constant et permanent de son parti au président de la République pour poursuivre la direction du pays de façon à préserver les acquis et les réalisations accomplies, notamment en ce qui concerne la réconciliation nationale et le rétablissement de la sécurité et de la stabilité et à poursuivre les réformes pour relancer le développement dans différents domaines".

Par ailleurs, M. Ghoul a appelé les militants de son parti à "se rapprocher des citoyens, noter leurs préoccupations et les soulever aux autorités concernées".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.