Algérie: La préservation de la mémoire nationale, "une nécessité impérieuse"

Alger — Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a affirmé, samedi à Alger, que "la préservation de la mémoire nationale est désormais une nécessité impérieuse", étant "une reconnaissance aux artisans de l'histoire".

A l'ouverture d'une conférence organisée au musée du Moudjahid à l'occasion de la commémoration du 64e anniversaire de la mort de Didouche Mourad, le ministre a déclaré que "la question de la préservation de la mémoire nationale est désormais une nécessité impérieuse, étant une reconnaissance aux artisans de l'histoire".

La commémoration de l'anniversaire de la mort en martyrs des symboles de l'Algérie vise "la consécration des valeurs et principes pour lesquels sont morts des millions de chouhadas entre 1830 et 1962", a souligné M. Zitouni, ajoutant que ces commémorations s'inscrivaient dans le cadre de "la concrétisation du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika visant à préserver la mémoire nationale et à protéger le patrimoine historique et culturel relatif à la résistance populaire, au mouvement national et à la glorieuse révolution du 1er novembre 1954".

Ces étapes historiques constituent des occasions pour "se remémorer les hauts faits et les sacrifices des chouhadas qui ont inscrit en lettres d'or la Gloire de l'Algérie et ont fait de leurs sacrifices un exemple à suivre pour générations montantes, a-t-il ajouté.

M.Zitouni a salué le parcours du martyr Didouche Mourad qu'il a qualifié de "pole du combat qui a consenti de grands sacrifices pour le recouvrement de l'indépendance", rappelant son role dans "la planification de la guerre de libération, lui qui était membre du groupe des 22 et des six historiques qui ont préparé le déclenchement de la Révolution. Il fut le premier commandant de la wilaya II historique (Nord constantinois)".

Le ministre a également évoqué le role du martyr dans les Scouts musulmans algériens (SMA), le mouvement national et l'Organisation spéciale (OS).

Durant cette conférence, à laquelle ont pris part des représentants de la famille révolutionnaire et des corps de sécurité ainsi que des membres de la société civile, des communications ont été présentées sur le parcours de Didouche Mourad.

La rencontre a également été marquée par la projection d'un documentaire sur la vie du martyr tombé au champ d'honneur un 19 janvier 1955 avec sept autres moudjahidine dans la région de Smendou.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.