Tunisie: Objectif - Le Top 10 !

19 Janvier 2019

Autrement dit, nous avons gagné cinq bonnes places, ce qui n'est pas peu. C'est aussi la preuve irréfutable que le handball tunisien, n'en déplaire à ses détracteurs, se porte bien, va de l'avant et demeure en dépit de ses ressources financières fatalement presqu'insignifiantes, le sport collectif number one du pays, parce que le plus compétitif et le mieux représentatif de la Tunisie sur la scène internationale. De quoi combler d'aise et de fierté tous ses mordus, ces vrais mordus.

Y croire

Top 12, disions-nous modestement, mais faire mieux est une hypothèse qu'il serait illégitime d'écarter, car nous considérons, humblement et en connaissance de cause, que les Aigles de Carthage, que certains ont pris pour des oiselets, sont capables de jouer pour la 10e place.

C'est dans leurs cordes, maintenant qu'ils se sont débarrassés d'un lourd fardeau difficilement surmontable, à savoir la bataille de la qualification au 2e tour. Ainsi libérés et déstressés, ils ont désormais tout à gagner, rien à perdre. Il leur suffira d'y croire, d'imposer leur orgueil, d'éviter de paniquer dans les moments difficiles et, surtout, de se garder de verser dans l'excès de confiance et le relâchement. L'on sait aussi qu'une autre corvée les attend, avec son cortège de tensions émotionnelles et de duels physiques titanesques qui exigent une volonté de fer, des nerfs d'acier de véritables guerriers. Mais nous demeurons persuadés que c'est jouable et que finalement ce n'est pas la mer à boire.

La Suède, d'abord !

Ladite corvée débutera ce soir par un somptueux Tunisie-Suède. Certes, les Scandinaves ont, ces deux dernières années, beaucoup perdu de leur lustre d'antan et sont presque rentrés dans les rangs. Cependant, faut-il le souligner, il s'agit là d'une grande école où la politique de formation est érigée en tradition. C'est pourquoi l'histoire nous a appris qu'il faut toujours se méfier des jeunes loups suédois qui vont à la salle de compétition comme on va à l'école.

Les sousestimer, c'est tout simplement... creuser sa propre tombe. Voilà nos gars avertis. Signalons que le sept national abordera ce tour, avec, à son passif, zéro point, contre 4 au Danemark, 3 à la Suède, 2 à la Norvège et un seul point pour l'Egypte, et la Hongrie. Après la Suède ce soir, la Tunisie enchaînera, dimanche, face à la Hongrie, avant de rencontrer... l'Egypte, mercredi. Faites vos jeux.

Boughanmi, la foudre

Au terme du 1er tour, l'ailier gauche Oussama Boughanmi caracole au classement des meilleurs réalisateurs tunisiens, avec 23 buts. Il est suivi de Mosbah Sanaï (19), Jihed Jaballah (18), Marouène Chouiref (14), Mohamed Soussi (12), Oussama Hosni (9), Ramzi Majdoub (9), Rafik Bacha (10), Kamel, Alouini (6), Wael Jallouz (3), Anouar Ben Abdallah et Marouène Meggayez (1).

Et de deux pour Soussi

Mohamed Soussi a été élu, avant-hier et pour la 2e fois, meilleur joueur du match. Un trophée qu'il a cordialement offert à son camarade Boughanmi, auteur -- il est vrai -- d'une très belle prestation devant l'Autriche.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.