21 Janvier 2019

Congo-Kinshasa: "Kagame n'a qu'à rester chez lui" (habitant de Kinshasa)

Photo: New Times
Le président Kagame avec Moussa Faki, président de la Commission de l'Union africaine

Les Congolais réagissent à l'annulation de la visite de l'UA qui devait être conduite en RDC par Paul Kagame.

Samedi (19 janvier), la cour constitutionnelle congolaise a confirmé Felix Tshisekedi comme 5ème président de la République Démocratique du Congo. La SADC a déjà félicité le nouveau président, en dépit des contestations qui continuent dans le camp Fayulu qui revendique sa victoire.

A Kinshasa, les Congolais réagissent à l'alternance à la tête de l'Etat mais aussi au voyage annulé de la délégation de l'Union Africaine qui devait être conduite par le président rwandais Paul Kagame.

Du pain sur la planche... sociale notamment

Félix Tshisekedi, fils de l'opposant Etienne Tshisekedi succède à Joseph Kabila à qui la constitution congolaise ne permettait pas de briguer un troisième mandat.

Le nouveau président devra relever de nombreux défis. Serge Nosso est un jeune professeur congolais, il revient sur les promesses de campagne du nouveau chef de l'état congolais : "il nous a promis premièrement de rétablir l'état de droit, de mettre fin à l'impunité parce que chez nous à Kinshasa nous vivons dans l'impunité. Nous attendons également de lui qu'il s'occupe du social. Quand on lit UDPS, on sait que c'est l'Union pour la démocratie et le progrès social, nous mettons l'accent sur le social. Les Congolais ont besoin de vivre dans de bonnes conditions au niveau du social."

Pas de délégation africaine

L'autre sujet qui a préoccupé les Congolais a été l'annonce par l'Union Africaine du voyage officiel d'une haute délégation de chefs d'Etat conduite par le président rwandais Paul Kagame qui assure actuellement la présidence de l'institution panafricaine. Attendus pour résoudre la crise post-électorale comme le stipulait le communiqué de l'UA du17 janvier, la visite a finalement été annulée et reportée à une date ultérieure.

Aucune raison n'a été avancée pour expliquer cette annulation de dernière minute. De toute façon, pour le jeune artiste Yamodja, le président rwandais n'a aucune leçon à donner au Congo : "Paul Kagame ? C'est le président rwandais ? Non, on ne savait pas (qu'il allait venir), nous n'avions pas internet, nous étions sous informés. On a repris l'internet aujourd'hui. S'il vient ici, je ne suis pas content, il n'a qu'à rester chez lui."

Un avis que partage également Noah, un jeune au chômage, qui se souvient qu'il y a toujours "des histoires qui datent du passé entre les deux pays. Mais lui c'est un dictateur."

Le camp Faulu, lui, déplore cet abandon de l'UA et continue de réclamer pour lui la victoire.

A Kinshasa, l'heure est désormais aux préparatifs pour la prestation de serment du nouveau président qui devrait normalement avoir lieu demain, mardi 22 janvier.

En savoir plus

L'Union africaine ne sera pas à Kinshasa en RDC ce lundi

L'annonce a été faite dimanche en fin de journée sans donner d'explications. Plus »

Copyright © 2019 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.