20 Janvier 2019

Sénégal: Climat tendu et escalade verbale entre pouvoir et opposition

Photo: Laurent Correau/RFI
A Dakar, rien ne permet de distinguer le Conseil constitutionnel d'une autre villa

Au Sénégal, le Conseil constitutionnel publie ce dimanche 20 janvier la liste définitive des candidats retenus pour la présidentielle. Cinq candidatures ont été validées dans la première liste. Des recours ont été formés par certains candidats de l'opposition, comme Karim Wade et Khalifa Sall. Les sages vont publier leur liste, alors que les passes d'armes se multiplient entre les candidats et le camp présidentiel.

Pouvoir et opposition sont à couteaux tirés dans la presse sénégalaise. Il y a d'abord les propos du président Macky Sall en marge de l'inauguration d'une mosquée vendredi. En parlant de l'opposition, le président a estimé que « le bruit était inévitable, car on ne peut pas battre quelqu'un et lui interdire de pleurer ».

Dans la nuit Le Front de résistance nationale, lié au Parti démocratique sénégalais, publie un communiqué très virulent. Le texte évoque des arrestations « ciblées » et « arbitraires » de jeunes militants dans tout le pays. Des arrestations commises par des « apprentis dictateurs », selon les mots du document.

Les craintes de la société civile

Autant dire que les accusations sont graves. Pour la société civile, il s'agit d'une escalade dangereuse pour la démocratie. Ses membres ont rencontré l'opposition ce samedi.

Aux côtés d'Alioune Tine, Babacar Gueye préside le collectif de la société civile pour les élections. « Pour le moment, c'est une escalade verbale. En tout cas, nous souhaitons nous, au sein de la société civile, qu'il soit mis un terme très rapidement à cette escalade verbale et qu'on puisse instaurer à nouveau une discussion entre les deux partis parce qu'il faut qu'ils se parlent. Seul le dialogue peut permettre de déboucher sur des solutions qui préservent la paix ».

Un climat tendu bien avant le démarrage officiel de la campagne électorale, le 3 février 2019.

Sénégal

Le rêve brisé de Mané

En haranguant le public sénégalais pendant l'échauffement, Sadio Mané avait clairement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.