20 Janvier 2019

Mauritanie: L'Ifc contribue à améliorer le climat d'investissement et l'entreprenariat

L'Ifc (Société financière internationale), un membre du Groupe de la Banque mondiale, a signé ce 18 janvier à Nouakchott, un accord avec le gouvernement mauritanien pour améliorer l'environnement des affaires et encourager l'entreprenariat dans le pays. L'accord a été paraphé par Le directeur régional de Ifc, Aliou Maiga, et le ministre mauritanien de l'Economie et des Finances, Moctar Ould Diay.

Selon un communiqué reçu au Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos), la Mauritanie a réalisé des progrès significatifs dans l'amélioration de son environnement des affaires au cours des dernières années. «Depuis 2015, le pays a gagné 28 places dans le classement sur la facilité de faire des affaires du rapport Doing Business du Groupe de la Banque mondiale. En 2016, la Mauritanie a figuré parmi les dix économies le plus réformatrices au monde selon ce rapport. Pour autant, le secteur privé mauritanien demeure majoritairement informel, tandis que les entreprises font face à diverses contraintes dans l'actuel cadre légal et réglementaire . Au nombre de ces contraintes figurent une législation inadéquate sur la question des droits à la propriété, une justice commerciale manquant d'efficacité, le difficile accès aux financements et les procédures de commerce transfrontalier complexes », lit-on dans le document.

Dans le cadre du présent accord, Ifc fournira une assistance technique pour résoudre les failles identifiées dans le cadre légal et réglementaire mauritanien. Ifc travaillera également avec le gouvernement pour élaborer un programme viable d'appui à l'entreprenariat qui facilitera le développement des PME, notamment celles dirigées par des femmes et des jeunes.

Aliou Maiga, Directeur d'Ifc pour l'Afrique de l'ouest et centrale, a déclaré : «Les reformes importantes que nous entendons mettre en œuvre contribueront à rendre le secteur des affaires plus dynamique et

viable en Mauritanie. Il sera ainsi plus facile pour les mauritaniens de créer et de développer leurs entreprises. Je suis convaincu que les jeunes mauritaniens suivront leur passion et feront véritablement carrière dans l'entreprenariat, pour créer des emplois et soutenir la croissance économique du pays ». La même source renseigne que le projet d'Ifc est financé par le gouvernement japonais. Il sera exécuté jusqu'en 2020.

Mauritanie

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.