21 Janvier 2019

Afrique: Performances macroéconomiques - La croissance du PIB réel reste forte à 7,0% en 2018, selon le rapport Perspectives économiques en Afrique 2019

«La croissance estimée du Pib réel reste forte à 7,0 % en 2018, légèrement inférieure aux 7,2 % de 2017, avec une croissance du secteur primaire de 7,8 %, grâce à l'agriculture et aux activités connexes. Le secteur secondaire enregistre une croissance de 6,9 %, due principalement aux sous-secteurs des industries extractives, de l'agroalimentaire et du bâtiment ».

C'est ce que révèle le rapport Perspectives économiques en Afrique -2019 publié par la Banque africaine de développement(Bad), reçu au journal de l'économie sénégalaise (Lejecos).

Selon le document, la croissance du secteur tertiaire atteint 6,7 %, particulièrement grâce à la vente au détail. Du côté de la demande, la croissance est tirée par la formation brute de capital fixe (9,5 %), la consommation intermédiaire (7,7 %) et la consommation finale (6,7 %).

Le déficit budgétaire de -3,5 % du PIB en 2018, est supérieur aux 3 % de 2017, et financé principalement par l'émission d'euro-obligations. Le ratio de la dette extérieure totale au PIB était de 64,2 % en 2017 et de 62,9 % en 2018.

Cependant, le risque de surendettement reste faible. L'inflation s'établit à 1,4 % en 2018, légèrement supérieure à celle de 2017, du fait d'une saison agricole favorable et d'une politique monétaire prudente.

Le déficit de la balance courante passe de -7,3 % du PIB en 2017 à -6,9 % en 2018 grâce à l'accroissement des exportations de produits agricoles et halieutiques et la baisse des importations.

Les termes de l'échange s'améliorent de 4,1 %. La forte croissance enregistrée depuis 2015 devrait se poursuivre en 2019 et 2020 grâce à la poursuite des investissements publics dans le cadre du Plan Sénégal émergent.

Selon la même source, les efforts de consolidation pourraient ramener le déficit budgétaire à moins de 3 % du Pib après 2020.

Cependant, ces projections sont incertaines, notamment en raison de la hausse des prix du pétrole. Toutefois, le Sénégal pourrait devenir un pays producteur de pétrole et de gaz d'ici 2021.

Dans le cadre du Plan Sénégal émergent, renseigne le rapport, les réformes du Programme de réformes de l'environnement des affaires et de la compétitivité ont été mises en œuvre. Dans le secteur agricole, elles visent à la simplification des procédures fiscales et la suspension ou l'exonération de certaines taxes.

Sénégal

Présidentielle - Le débat télévisé annoncé entre 4 candidats de l'opposition n'aura plus lieu.

Dans un communiqué du Conseil national de régulation de l'audiovisuel (CNRA) rendu public le 19… Plus »

Copyright © 2019 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.