Algérie: Présidentielle 2019 - Le FJD tiendra son Conseil consultatif le 1er février pour arrêter sa position

Alger — Le Front de la Justice et du Développement (FJD) tiendra, le 1er février prochain, une session de son Conseil consultatif (de la Choura) afin d'arrêter sa position vis-à-vis de la présidentielle du 18 avril 2019, a indiqué dimanche le parti dans un communiqué.

Cette réunion examinera également "la capacité des structures organisationnelles à relever le défi de la présidentielle quelque soit la position qu'arrêtera le Conseil national de la Choura", a précisé la même source.

Concernant la convocation du corps électoral, le FJD estime que cette décision "n'est pas un événement majeur en soi, mais une simple procédure constitutionnelle", soulignant par la meme occasion, l'impératif "de mettre en place les garanties fondamentales à meme de faire de cette élection une étape phare dans l'exercice de la souveraineté par le peuple, seul habilité à choisir celui qui le gouvernera".

Pour le parti de Abdellah Djaballah, "la solution réside dans l'organisation d'une élection libre et intègre sous la supervision d'une institution autonome qui aura pour mission son organisation et son contrôle."

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.