Angola: Le corps trouvé dans une voiture à Zango 3 est d'un Chinois.

Luanda — Le corps retrouvé vendredi 18 dans une voiture abandonnée à Zango 3, dans la municipalité de Viana, à Luanda, est un citoyen chinois qui a été abattu.

Selon un communiqué de presse du bureau de la communication institutionnelle et presse de la délégation provinciale du ministère de l'Intérieur (Minint) parvenu lundi à l'ANGOP, via une copie du passeport, il était possible de constater que la victime s'appelle Wang Zhilin, 56 ans.

Selon la note, le cadavre était dans un état avancé de putréfaction et des experts du Laboratoire criminel central (LCC) ont procédé à une inspection, ayant déterminé que la victime avait été touchée par balle au moyen de l'arme à feu "Akm-47".

Le cadavre avait deux trous de projectile dans la nuque et l'abdomen.

Selon le communiqué, une arme à feu de type "Akm-47" a été trouvée à l'intérieur du véhicule, avec un chargeur, deux boîtes en carton, ce qui indique que la victime transportait de l'argent sur le siège arrière du véhicule.

"Les auteurs du crime ne sont toujours pas connus et les autorités de police poursuivent leurs enquêtes pour les localiser, afin d'être tenus responsables criminellement", conclut le communiqué.

Ruth Sampaio, une résidente locale, a déclaré que le corps avait été découvert par un groupe d'enfants jouant près de la voiture.

"Dès que les garçons ont remarqué qu'il y avait un corps dans le véhicule, ils ont averti un groupe de maçons qui travaillaient à proximité et ils ont immédiatement informé la police", a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.