21 Janvier 2019

Algérie: Aïcha, une septuagénaire brise le carcan de l'illettrisme et apprend le Coran intégral

Mila — Dans les classes d'alphabétisation de la ville de Mila, Aïcha Bouteghane âgée de 75 ans a trouvé son chemin vers la lecture et la mémorisation en quelques années de l'intégralité du Saint Coran.

Son désir profond de parvenir à lire le livre sacré a été l'ultime motif pour son inscription en cours d'alphabétisation en dépit de son âge et de ses obligations d'être mère de sept fils et filles, confie-t-elle à l'APS.

Mme Aïcha a débuté en classe d'alphabétisation en 2006. Une fois parvenue à la maîtrise de la lecture grâce à son assiduité et persévérance, elle indique avoir rejoint l'école coranique de la mosquée Abdelhamid Benbadis du centre-ville de Mila, où elle commença à mémoriser le saint Coran avant de l'apprendre en entier par cœur.

L'encouragement, le soutien et l'accompagnement qu'elle a reçu de la part de sa famille lui ont été d'un grand secours et confort, assure cette septuagénaire qui évoque en particulier l'appui de ses filles qui n'ont pas cessé de la pousser à continuer son apprentissage.

"On a toujours remarqué son intérêt pour la lecture surtout lorsqu'elle prenait les manuels scolaires de ses petits-enfants, et on a toujours su pour son profond souhait d'apprendre le saint coran", affirme l'une de ses filles qui ajoute que c'est pourquoi "on l'avait encouragé à s'inscrire en classe d'alphabétisation comme premier pas vers la mémorisation du coran".

Après avoir rejoint l'école coranique de la mosquée mitoyenne à sa maison, Mme Aïcha se consacra entièrement à l'apprentissage du Coran, ajoute sa fille qui précise que dans son apprentissage, elle n'a pas rechigné à recourir aux nouveaux supports numériques pour corriger sa récitation.

Pour son institutrice à l'école coranique Zetili Dhahebia, Mme Aïcha était animée d'une volonté à toute épreuve lui ayant permis de se corriger rapidement et de mémoriser le livre sacré en son intégralité en l'espace record de 4 années qui, note-t-elle, constitue "une véritable prouesse pour son âge".

Selon son institutrice, la confiance de Mme Aïcha en elle-même l'avait même poussé il y a trois ans à participer au concours de wilaya de mémorisation du Coran et y est parvenue à décrocher la première place.

Mme Aïcha, ajoute encore la même institutrice, ne ratait aucune séance et faisait preuve toujours d'une grande concentration durant le cours au point de constituer "le moteur" pour tout le groupe de femmes au sein duquel elle étudiait et qui étaient toutes de niveau d'instruction bien supérieur au sien, certaines étaient des médecins.

Aïcha Bouteghane se souvient du jour où elle avait réussi à parachever sa mémorisation du Saint Coran.

"Ma joie a été ce jour-là indescriptible et j'ai préparé en l'occasion un grand festin en l'honneur de mes proches, mes collègues de classe et mes enseignantes à l'école coranique", assure cette grande dame.

Honorée le 8 janvier passé à l'occasion de la journée arabe d'alphabétisation au centre culturel islamique de Mila, Mme Aïcha récite quotidiennement le livre sacré et se rend hebdomadairement à l'école coranique pour préserver son précieux acquis qu'est la mémorisation du saint coran.

Algérie

Exportations - Premier convoi par voie routière vers le Sénégal

Le groupe public de transport routier de marchandises Logitrans a lancé, lundi dernier, sa première… Plus »

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.