Sénégal: Ottawa va débloquer 500 millions CFA pour la mise en oeuvre de la Contribution déterminée nationale du Sénégal

Dakar — Le gouvernement canadien va mettre à la disposition du Sénégal quelque 500 millions de francs CFA, soit 2 millions de dollars canadiens, pour appuyer la mise en œuvre de sa Contribution déterminée nationale (CDN) dans le domaine des déchets solides, a annoncé, lundi, à Dakar, Claude Landry, première secrétaire de l'ambassade du Canada chargé du développement.

Mme Landry en a fait l'annonce à l'occasion du lancement du projet d'appui à la mise en œuvre de la Contribution déterminée nationale (CDN) dans le secteur des déchets solides au Sénégal et en Côte d'Ivoire.

La CDN, fruit d'un processus de négociations internationales qui a permis l'adoption et l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris sur le climat, désigne un ensemble d'actions jugées significatives qui manifestent l'engagement d'un pays à contribuer à relever le défi collectif de lutte contre le changement climatique.

Selon la première secrétaire de l'ambassade du Canada en charge du développement, le Sénégal respecte ses engagements dans le cadre des objectifs assignés à l'Accord de Paris sur le maintien en deçà de 2°C des températures.

Cet investissement s'inscrit dans le cadre d'un engagement financier de 2,65 milliards de dollars canadien pour aider les pays en développement à relever le défi du changement climatique et à assurer la transition vers des économies résilientes et à faibles émissions de carbone, a-t-elle indiqué.

"Le gouvernement du Canada a déjà appuyé l'adoption et la mise en œuvre de politiques visant à réduire de manière significative, les polluants atmosphériques à courte durée et à appuyer la mise en œuvre des contributions déterminées nationales", a rappelé la première secrétaire au développement de l'ambassade du Canada au Sénégal.

Claude Landry signale par ailleurs que ce programme "est spécifiquement conçu pour appuyer l'élaboration complète de mesures sur les différentes étapes de la gestion des déchets, tout en réalisant des réductions d'émissions importantes et d'autre avantages économiques sociaux et environnementaux".

Elle a annoncé qu'il sera élargi, à d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.