Burkina Faso: Le président nomme Christophe Dabiré Premier ministre

Photo: fasozine
le nouveau Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, fraîchement nommé ce lundi 21 janvier 2019.

Au Burkina Faso, le président Roch Marc Christian Kaboré a nommé, ce lundi 21 janvier, Christophe Dabiré, Premier ministre.

Ancien Commissaire chargé du commerce, de la concurrence et de la coopération de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), Christophe Dabiré est un économiste.

Il remplace, à ce poste, Paul Kaba Thiéba qui a rendu sa démission et celle de son gouvernement, il y a trois jours, après environ trois ans passés à ce poste.

On le présente comme un homme d'expérience et un économiste. Son objectif sera de redynamiser l'action du gouvernement, souvent critiqué pour son immobilisme.

Cependant, la nomination de cet ancien du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti de l'ex-président Blaise Compaoré, en a surpris plus d'un à Ouagadougou.

Sous Blaise Compaoré, Christophe Dabiré a été ministre de la Santé, de 1992 à 1997, puis de l'Enseignement supérieur, de 1997 à l'an 2000. Député du CDP pendant dix ans, il a notamment occupé le poste de président de la Commission des finances de l'Assemblée nationale, de 2002 à 2007.

« Ce monsieur, je l'avais complètement oublié. Personne n'avait pensé à lui », reconnaît un homme politique burkinabè qui se demande comment cette nomination va passer au sein du MPP, le parti du président Kaboré.

« Une fois de plus, le Premier ministre ne sera pas issu du parti au pouvoir. Cela risque de créer quelques frustrations », reconnaît un proche du chef de l'Etat.

« Christophe Dabiré a été choisi pour sa crédibilité. Nous traversons des moments difficiles avec les attaques quasi quotidiennes des jihadistes. Il faut relancer l'action du gouvernement tout en conservant une certaine continuité », ajoute-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.