Afrique de l'Ouest: Inauguration du pont entre le Sénégal et la Gambie - Plus qu'un symbole

Après des mois d'attente, le Sénégal et la Gambie ont inauguré un pont, ce lundi 21 janvier, et c'est plus qu'un symbole. En effet, ce pont doit permettre de désengorger le réseau routier ouest-africain, de désenclaver la Casamance et de doper les échanges commerciaux dans la sous-région.

Le pont séné-gambien est un rêve vieux de 50 ans, brisé à de nombreuses reprises, parfois par manque de financement, parfois à cause des tensions entre les deux voisins. Adama Barrow et Macky Sall ont utilisé la même expression et évoqué une « journée historique » car le rêve s'est enfin réalisé.

1 000 mètres de long, 12 de large, le pont de Farafenni a coûté 75 millions d'euros, financés par la Banque africaine de développement. Ce nouveau pont va aussi permettre de rallier Dakar à Ziguinchor, en huit heures.

Le pont séné-gambien sera ouvert à la circulation dès mardi pour les véhicules et d'ici cet été pour les camions, car il faut roder l'ouvrage.

Plus qu'un pont, cette infrastructure grandiose porte le symbole de ce lien de fraternité séné-gambienne que chaque Gambien est chez lui au Sénégal et chaque Sénégalais est chez lui en Gambie

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Gambie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.