Cote d'Ivoire: Boxe - Le général et ses hommes sortent de leur torpeur

21 Janvier 2019

Le noble art ivoirien a sorti la tête de l'eau, samedi soir, du côté d'Abobo-Baoulé. Après une saison sportive 2017-2018 muette, marquée par une ouverture en force avec les 1er Rounds, l'équipe fédérale acculée par une « dissidente viscérale » a tenu à marquer son territoire à travers cette nuit pugilistique.

La finale de la série des novices entre, selon la Fédération ivoirienne de boxe (Fib), dans le cadre du championnat national 2018.

« Notre saison a démarré normalement en mai 2018. Ces jours-ci, nous allons enchaîner avec les néo-professionnels et terminer l'année sportive 2018 avec les combats professionnels, bien que nous soyons en 2019 », précise Kady Diarrassouba, la chargée de communication de la Fib.

Pendant ce temps, sur le ring, les boxeurs se donnaient à cœur joie. Au niveau des lourds, Moussa Konaté de la Jeunesse club de Treichville n'a pas tenu face à la furia de son coéquipier en club, un Bamba Moussa qui a contraint l'arbitre à mettre fin au combat dès la deuxième reprise.

Le même sort a été infligé à Ousmane Camara (Assikongo boxing club), chez les mi-lourds. L'arbitre a été obligé d'arrêter les hostilités face à Ambroise Nanéma du Ring Soumahoro, déclaré vainqueur dans la catégorie.

Lassiné Sékou, chez les moyens, a gagné son combat par K.-O. (deuxième reprise) contre Gueye Sékou. Toumani Doumbia de l'Asi d'Abengourou, lui, est tombé en finale des super légers aux points, face à Gazo Gbahui d'Attécoubé. Touré Mamadou de Locodjro a remporté la finale des légers. Tandis qu'Arthur Gbrou empochait le gain chez les poids coq face à Joël Koffi.

« Nous avons assisté à de beaux combats. Mais nous ne serons satisfaits que lorsque nous aurions retrouvé la paix générale dans la famille du noble art », a indiqué le président de la Fédération, le général de corps d'armée Soumahoro Gaoussou, qui s'apprête à faire appel de la décision de justice qui lui a été notifiée, en réalité, vendredi dernier.

Un groupe de clubs ne se reconnaissant plus dans le comité directeur qu'il dirige veut le contrôle de la discipline en Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.