Cote d'Ivoire: Réforme de la CEI - Assoa Adou dénonce une mascarade à l'égard du FPI

La CEI

Le lundi 21 janvier 2019, Assoa Adou le secrétaire général de la tendance Fpi opposée à Pascal Affi N'guessan, a tenu un point de presse sur la réforme de la CEI, à la résidence de l'ex-Président Laurent Gbagbo.

« Ce lundi 21 janvier 2019, le chef de l'État M. Alassane Ouattara a invité les partis politiques à une discussion sur la réforme de la CEI. Nous n'avons pas été invités.

Dans son message à la nation du 06 aout 2018, le chef de l'Etat M. Alassane Ouattara a déclaré ceci: "comme le recommande notamment la cour africaine des droits de l'homme et des peuples, j'ai instruit le gouvernement à l'effet de réexaminer la composition de la commission électorale indépendante.

Je souhaite en effet que les prochaines élections soient inclusives et sans violences."Cette promesse n'a pas été tenue et les élections locales du 13 Octobre 2018 ont eu lieu avec des troubles qui ont causé de nombreux morts et des dégâts matériels comme on pouvait le craindre.

Ce lundi 21 janvier 2019, le chef de l'État décide d'ouvrir des discussions relatives à ladite réforme. Nous n'avons pas été invités à ces discussions.

Face à cette attitude méprisante, nous élevons une vive protestation contre cette manière anti-démocratique de conduire les affaires de l'État. En conséquence, nous ne nous sentons donc pas concernés par cette mascarade », a dit Assoa Adou.

Cette situation fait suite à un conflit entre deux factions au Fpi. La justice a reconnu la légalité d'Affi N'guessan contesté par ses camarades, pour qui le Président du Fpi reste Laurent Gbagbo.

Le même lundi 21 janvier 2019, lors d'une conférence de presse, Affi N'Guessan qui a participé à l'ouverture du dialogue sur la CEI, s'est lui déclaré satisfait. Il a évoqué de bonnes perspectives au niveau de la plateforme proposée par le Président du Pdci.

S'agissant de la crise au Fpi, le Président Affi a dit que la libération de Laurent Gbagbo permettra de trouver une solution, en ce sens qu'un dialogue direct pourrait avoir lieu entre les deux, et qu'il n'y aurait plus d'intermédiaires pour exprimer la pensée de son ancien patron.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.