Algérie: Réouverture en mars prochain du Centre de thalassothérapie de Sidi Fredj

Alger — La réouverture du Centre de thalassothérapie de Sidi Fredj (Alger) est prévue en mars prochain après finalisation des travaux d'aménagement et d'extension, dont le taux d'avancement dépasse à ce jour les 96%, a indiqué lundi le Directeur général du complexe, Saïd Bekhti.

Dans une déclaration à l'APS, en marge des Assises nationales du tourisme, M. Bekhti a fait savoir que le complexe, qui a connu une large opération d'aménagement et d'extension, avec notamment la construction d'un nouvel hôtel de 33 chambres, sera prêt au mois de mars prochain et pourra accueillir les clients en quête de prestations de thalassothérapie et de détente.

"Ce genre de structures et de projets est à même de conférer, dans un proche avenir, à la destination Algérie un caractère d'excellence et de capter davantage de touristes tant de l'intérieur que de l'extérieur du pays", a estimé M. Bekhti.

Il a précisé que le Centre compte deux hôtels, totalisant 160 chambres meublées et équipées, ainsi que plusieurs annexes réservées aux soins (massage, jet de douche, ...) deux piscines, un restaurant et un cafétéria.

Lancés début 2016, les travaux d'aménagement et d'extension ont nécessité après une étude réalisé par un bureau algéro-italien, une enveloppe de 6 milliards de DA, a ajouté le directeur du Centre, estimant que "c'est là un montant suffisant pour la réalisation d'un nouvel hôtel et la modernisation et le rééquipement de l'ancien hôtel".

Evoquant la qualité des services, M. Bekhti a mis en avant l'importance de la formation et souligné que le personnel bénéficie actuellement d'une formation dans les différentes spécialités et autres prestations hôtelières. Il a mis l'accent, à ce propos, sur l'impératif de former des thalassothérapeutes, des kinésithérapeutes pour pallier le déficit enregistré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.