Cameroun: Vœux nouvel an - Atanga Nji invite les sécessionnistes à déposer les armes et à regagner la République

22 Janvier 2019

Cameroun- Le ministre de l'Administration territoriale (Minat ) tout en lançant cet appel au retour à de meilleurs sentiments, n'a pas manqué de réaffirmer la rigueur de l'Armée que rencontreraient ceux qui refusent encore d'adhérer à l'invite de paix du président de la République.

C'était hier, lundi 21 janvier 2019 à Yaoundé, alors que le patron de la territoriale, recevait les voeux de Nouvel an de ses collaborateurs des services internes et externes.

Paul Atanga Nji le Minat, a reçu les voeux de l'année 2019, de ses différents collaborateurs. C'était dans la salle de conférences de son service, à Yaoundé la capitale camerounaise.

Bilan de l'année 2018

De cet exercice fait par Pierre Essomba le secrétaire général (Sg) du Minat, il ressort que l'année 2018, a été marquée par le bon déroulement des élections sénatoriales et présidentielle. L'excellente tenue de la conférence semestrielle des gouverneurs des régions (les 10 et 11 juillet ), ainsi que plusieurs missions menées sur le triangle national avec les autorités administratives locales.

L'autre temps fort selon le patron de l'administration du Minat, aura été, la dotation speciale des autorités administratives, en véhicules de service, histoire de leur permettre de mieux travailler. Autres faits majeurs ayant ponctué l'action du Minat en 2018, nous apprendra Pierre Essomba, c'est la réglementation de la circulation des armes et munitions; une meilleure préparation du hadj ; le renforcement de la protection civile, ainsi que l'operationnalisation du plan d'assistance humanitaire.

Perspectives

Ici, la seconde et dernière prise de parole, est revenue à Paul Atanga Nji le ministre de l'Administration territoriale.

Avec la sobriété mais avec l'efficacité connue à ses discours, l'ancien ministre chargé de Mission à la présidence de la République, fera savoir que c'est l'allocution du chef de l'Etat à la nation le 31 décembre dernier, qui servira de fil conducteur aux actions du Minat en 2019. Il s'agit pour Monsieur Atanga Nji, de l'organisation sans faille des élections prévues par loi: régionales, municipales et législatives. A en croire le ministre qui cite le chef de l'Etat Paul Biya, il sera aussi question, de sécuriser l'environnement, ainsi que l'ensemble du territoire camerounais.

Paul Atanga Nji, attire attention, en invitant à une vigilance plus accrue sur des régions en proie à des troubles sécuritaires : le Nord-Ouest, le Sud-Ouest, l'Est et l'Adamaoua. Régions qui selon lui, nécessitent un retour à la sérénité.

Et sur la crise anglophone

Sur ce volet, le Minat indique l'urgence et la nécessité de "ramener les terroristes vers la République ". Aussi, tout en leur tendant une main de paix et les invitant à déposer les armes, Paul Atanga Nji n'en est-il pas moins ferme sur les contrevenants à loi. "Nous prechons la paix (...), mais nous disons aux thuriféraires du désordre et aux entrepreneurs de guerre et autres organisateurs du crime organisé, qu'ils feront face à la dureté de la loi".

Implicitement, Paul Atanga Nji parle ici de toute la rigueur avec laquelle les forces de défense et de sécurité, traiteraient tous les combattants sécessionnistes qui ne deposeraient pas les armes.

Et le ministre de l'Administration territoriale d'inviter tous ses collaborateurs à soutenir Faï Yengo Francis le coordonnateur du Comité de désarmement et de réintégration sociale dans sa lourde et délicate mission.

La cérémonie de présentation de voeux de l'an 2019, s'est achevée sur des poignées de main entre le ministre de l'Administration territoriale et ses collaborateurs, sous la conduite de Naseri Paul Bea le gouverneur de la région du Centre. Et ce, avec la présence de plusieurs autres autorités administratives, ainsi que des chefs traditionnels.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.