Congo-Kinshasa: La Voix des sans voix s'inquiète des violences ethniques postélectorales

En RDC, l'organisation de défense des droits humains la Voix des sans voix (VSV) s'inquiète d'avoir vu les cas de violences tribalo-ethniques se multiplier après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle, le 10 janvier.

Elle a déjà documenté au moins quatre morts à Kikwit dans l'ex-Bandundu, mais, aussi des cas de vandalisme et de pillages dans la capitale Kinshasa.

Elle a reçu d'autres signalements et poursuit son travail de vérification et d'enquête. Elle lance un appel à tous les acteurs politiques pour leur demander de préserver la paix.

Nous condamnons ces violences à caractère tribalo-ethnique de manière très ferme. Et il faudra que les auteurs répondent un jour de leurs actes. Les Congolaises et Congolais doivent vivre partout où ils se trouvent, en harmonie avec les autres.

Et les élections ne doivent pas être une occasion pour que les Congolais puissent se diviser en fragilisant l'unité nationale et la concorde.

Il est important que tous les acteurs politiques, de toutes tendances confondues, lancent des appels à la non-violence, parce qu'il a été enregistré beaucoup de violations de droits humains, notamment des violations d'atteintes au droit à la vie, la violation du droit à la propriété.

Il y a des personnes qui ont vu leurs biens vandalisés par les partisans de certains partis politiques qui n'ont pas apprécié les résultats qui avaient été publiés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.