Sénégal: «Restitution du patrimoine africain» - Felwine Sarr et Bénédicte Savoy présentent leur ouvrage au WARC

22 Janvier 2019

La Société sénégalaise de Philosophie, la SOSEPHI, et le Centre de recherches ouest-africain (Warc) organisent ce mercredi 23 janvier 2019 à 16h, au Warc justement, un débat-dédicace autour de l'ouvrage de Felwine Sarr et Bénédicte Savoy : «Restituer le patrimoine africain».

Un livre publié au mois de novembre dernier, aux éditions Philippe Rey et Le Seuil. Dans le rôle du modérateur, Bado Ndoye, l'un des «encadrants» de l'école doctorale des Ateliers de la Pensée, dont la session publique d'ouverture a eu lieu hier, lundi 21 janvier au Musée des civilisations noires.

En présence des autres «encadrants» de cette Ecole doctorale : Yala Nadia Kisukidi, Jamila Mascat, Achille Mbembe, Abdourahmane Seck, et Françoise Vergès.

L'ouvrage a évidemment quelque chose à voir avec la mission que le président français a confiée au duo Sarr-Savoy, juste après son discours de Ouagadougou.

Le 28 novembre 2017, Emmanuel Macron avait dit : «Je veux que d'ici à cinq ans les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain à l'Afrique.»

Dans un contexte où l'on trouverait, dans les «collections publiques françaises», «88.000 objets», au moins, «provenant de l'Afrique subsaharienne». Et le livre lui-même est «le fruit de cette mission».

Un ouvrage qui «raconte les spoliations à travers l'histoire mondiale, évalue la part de la France, dresse un premier inventaire des œuvres spoliées, fait le récit des tentatives des pays africains pour se réapproprier leur patrimoine, analyse les questions juridiques qui se posent, et énonce un certain nombre de recommandations pratiques pour la mise en œuvre des restitutions, un des chantiers les plus audacieux de ce XXIe siècle.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.