Burkina Faso: Tourisme et hôtellerie - Un prix national pour encourager les investisseurs

22 Janvier 2019

Le tourisme selon Lassina Simporé, secrétaire général du MCAT, est devenu depuis plusieurs années, la première industrie de la planète. En effet, il représente selon l'Organisation mondiale du tourisme, 12% du PIB mondial et comptait quelque 200 millions d'emplois (8% du total mondial) en 2016.

Ces bonnes performances cachent néanmoins des disparités entre pays. En effet, alors que l'Europe, l'Asie-pacifique et les Amériques se partagent la quasi-totalité des retombées de l'activité, l'Afrique quant à elle, ne bénéficie que d'environ 5% des échanges et des flux économiques de l'activité touristique mondiale.

Au plan sous régional, le Burkina occuperait une place assez modeste parmi les pays à vocation touristique.

«Les crises sécuritaires, sanitaires et économiques de ces dernières années sont venues compromettre les efforts déployés par les acteurs du secteur et mettre en péril des acquis engrangés au cours de plusieurs décennies de croissance.

Cependant, loin de céder au découragement, des milliers d'entrepreneurs continuent d'investir des ressources importantes dans le secteur. Ce qui témoigne de leur foi en ce secteur», fait remarquer M. Simporé.

En vue donc de valoriser les acquis et d'encourager ces investisseurs, le MCAT a initié le Prix de l'entrepreneur touristique.

L'activité selon les organisateurs, consiste à honorer au cours d'une soirée gala, les acteurs des filières hébergement, restauration et voyages qui se seront distingués au cours de l'année. Pour l'année 2018, la soirée gala de récompense est prévue se tenir en début du mois de février 2019.

Trois prix seront décernés dans chaque catégorie soit un total de 9. Chaque prix est composé d'un trophée et des lots en nature. La valeur des différents lots en nature dépendra selon les organisateurs, de la mobilisation des ressources auprès des sponsors et partenaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.