22 Janvier 2019

Seychelles: Session de formation sur le changement climatique pour aider les représentants des Seychelles à des réunions internationales

Les responsables gouvernementaux et les membres de la société civile des Seychelles en apprennent davantage sur le changement climatique afin d'être mieux équipés pour négocier lors de réunions internationales à la suite d'une session de formation organisée la semaine dernière.

Le groupe a participé vendredi à la formation visant à familiariser les participants avec les bases de la diplomatie du changement climatique et à renforcer les connaissances et les compétences nécessaires à une négociation plus efficace.

«L'impact du changement climatique devient plus évident aux Seychelles. En tant que petit pays, nous avons constamment besoin de soutien et nous faisons entendre notre voix sur la scène internationale. Pour que cela se produise, ceux qui font face au changement climatique doivent être compétents dans divers domaines tels que le plaidoyer et la négociation », a déclaré Ronny Jumeau, représentant permanent des Seychelles auprès des Nations Unies.

M. Jumeau a déclaré qu'un facteur important que les négociateurs doivent prendre en compte lorsqu'ils assistent à la réunion internationale sur le changement climatique est la manière d'obtenir un financement.

«Maintenant que les Seychelles sont devenues un pays à revenu élevé, il est plus difficile d'obtenir un financement pour soutenir des projets locaux d'adaptation au changement climatique. Les négociateurs doivent donc être habiles et savoir de quoi ils parlent pour attirer les donateurs », a-t-il déclaré.

Les changements climatiques nuisent au développement économique des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental. Cela a un impact direct sur les moyens de subsistance des habitants de l'île et il est vital pour la nation insulaire d'avoir accès à des fonds.

L'atelier intervient juste après une évaluation des besoins en capacités réalisée récemment par le programme de l'Initiative Alliance globale pour le changement climatique (GCCA +), dans laquelle le besoin de renforcer les connaissances et les compétences des négociateurs seychellois en matière de changement climatique a été identifié.

Angélique Pouponneau, la facilitatrice du projet, a déclaré que les négociateurs seychellois "voulaient en savoir plus sur la diplomatie du changement climatique et sur la manière de participer aux négociations sur le sujet".

Certains des participants à l'atelier avaient déjà assisté aux réunions de la Conférence des Parties (COP) et ceux qui assisteront à la prochaine réunion ont souhaité être mieux préparés.

Mme. Pouponneau a ajouté qu'après avoir participé à l'atelier financé par l'Union européenne, les participants "seront dotés des compétences de base nécessaires pour engager des négociations sur les changements climatiques dans l'espace international".

Elissa Lalande, participante à l'atelier, analyste principale des politiques sur le changement climatique, a déclaré que l'atelier avait été très enrichissante et que cela la préparerait «pour représenter les Seychelles à toute réunion internationale sur le changement climatique à l'avenir».

Seychelles

Arrêtez la discrimination et cherchez un traitement contre le VIH, a déclaré le président des Seychelles

C'était le message du président des Seychelles, Danny Faure, lors du lancement d'un plan… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.