Togo: Les députés font marche arrière

22 Janvier 2019

Les députés se sont pliés à la décision de la Cour constitutionnelle. Le président de l'Assemblée nationale sera élu pour 5 ans, durée de la législature.

Réunis mardi, les élus ont validé l'article 9 dans sa version antérieure et ont donc fait marche arrière. Ils n'avaient pas trop le choix.

'Nous appelons au statu quo. L'article 9 est réétabli en l'état', a déclaré le président du bureau d'âge, André Johnson.

La décision de l'Assemblée sera soumise à la Cour constitutionnelle qui devrait donner son quitus. On parle de mercredi.

'Si nous avons la réponse rapidement, nous tiendrons de toute urgence une nouvelle séance pour procéder à l'élection du bureau', a précisé M. Johnson.

L'étape suivante sera l'élection du président du Parlement.

Les députés avaient souhaité que le président de l'Assemblée soit élu pour un an renouvelable. La Cour avait jugé cette disposition anticonstitutionnelle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.