Cote d'Ivoire: Couverture maladie universelle - Des acteurs réfléchissent à la généralisation progressive

22 Janvier 2019

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a procédé au lancement de l'atelier national sur l'opérationnalisation de la phase de généralisation progressive de la Couverture maladie universelle (Cmu). C'était ce mardi 22 janvier 2019, à Abidjan.

Le chef du gouvernement a, à cette occasion, exhorté « l'ensemble des participants à s'impliquer dans la conduite des présents travaux, afin qu'ils produisent des recommandations et des résultats pertinents pour l'amélioration de la protection sociale de nos populations les plus vulnérables ».

L'objectif visé par ces travaux de réflexions, a relevé un communiqué produit à cet effet par le Cicg, est d'analyser toutes les actions nécessaires au démarrage effectif de la généralisation progressive de la Cmu.

Par ailleurs, notre source a relevé que ce sont 729 établissements publics et semi-publics qui ont été retenus pour constituer le réseau de soins initiaux, pour le démarrage de la généralisation. En outre, un vaste programme de réhabilitation d'infrastructures sanitaires a été engagé.

Il faut préciser que la Cmu a déjà connu un début d'exécution avec la phase expérimentale du régime général de base entamée le 25 avril 2017, avec une population cible d'environ 150 000 étudiants des établissements d'enseignement supérieur public et privé d'Abidjan, de Yamoussoukro, Bouaké, Daloa et Korhogo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.