Afrique: La reconversion très foot des anciennes gloires camerounaises

Les Lions indomptables qui ont raccroché les crampons restent près du terrain. Comme encadreurs des équipes nationales, membres d'organisations sportives internationales ou présidents de clubs, ils sont de plus en plus nombreux a tenté l'aventure.

Récemment, Seidou Mbombo Njoya, le nouveau président de la Fédération camerounaise de football a nommé Salomon Olembe comme team manager de l'équipe nationale. Ce double vainqueur de la CAN en 2000 et 2002 remplace Bill Tchato, désigné coordonnateur des sélections nationales.

Des sélections camerounaises où l'on retrouve de plus en plus d'anciens joueurs qui ont fait la fierté du football national. Ainsi, Joël Epalle et Alioum Boukar, respectivement entraineur adjoint et entraineur des gardiens de buts du duo néerlandais Seedorf-Kluivert. Chez les U-23, le patron n'est autre que Rigobert Song, ancien capitaine des Lions indomptables. Il est accompagné d'anciens coéquipiers : Guy Feutchine en qualité de coach adjoint, Souleymanou Hamidou dans le rôle d'entraineur des gardiens de but, et Raymond Kalla Nkongo au poste team manager. Le staff a fait son baptême du feu en novembre dernier lors de la première journée des éliminatoires de la CAN U-23. L'équipe de « Rigo » a battu le Tchad 3-0 et a obtenu le nul (1-1) au retour à N'Djamena.

Thomas Libiih gère avec succès les U-17 camerounais qu'il prépare en ce moment pour la prochaine CAN de la catégorie. Thomas Libiih faisait partie de l'épopée glorieuse du Mondial 1990 en Italie où le Cameroun avait atteint les quarts de finale avec Roger Milla, aujourd'hui ambassadeur itinérant à la Présidence de la République.

Dans les clubs locaux, la montée fulgurante des anciens Lions indomptables est toute autant perceptible. Pierre Wome Nlend, ancien arrière gauche vient de se voir confier le destin du mythique Canon Sportif de Yaoundé. Le club le plus titré du Cameroun, qui compte dans son palmarès trois ligues africaines des champions (1971, 1978, 1980) et une Coupe des vainqueurs des coupes (1979). Pierre Wome Nlend, vainqueur des Jeux olympiques 2000 à Sidney et des CAN 2000 et 2002, revient aujourd'hui dans ce club comme président du conseil d'administration, après y être passé en tant que joueur entre 1994 et 1996, puis 2012 et 2013 vers la fin de sa carrière. Son objectif est de ramener en première division le club qui a l'a vu « naitre ».

Quant à Isaac Sinkot, vainqueur de la CAN 1984, il est le président de Dynamo de Douala depuis 2016. Il y a été installé quelques mois avant que son ex-coéquipier Bertin Ebwelle ne soit nommé entraineur du Coton Sport de Garoua. Ce club vient d'être éliminé de la Coupe des confédérations par Asante Kotoko du Ghana.

Comment ne pas évoquer Géremi Sorel Njitap qui est depuis juillet 2017 le présidente la branche Afrique du Syndicat international des footballeurs (Fifpro). La même année où l'ancien gardien de but Joseph Antoine Bell a vu sa candidature retenue pour être membre de la Chambre de résolution des litiges à la FIFA, après avoir longtemps servi comme analyste-consultant pour plusieurs médias internationaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.