Mali: Mystère et inquiétude après l'enlèvement d'un ex-espion slovaque à Bamako

Depuis exactement une semaine, on n'a plus de nouvelles d'un ancien officier des renseignements slovaques. Il a été enlevé chez lui à Bamako. Il y a quelques années son pays réclamait son extradition, mais la justice malienne s'y était opposée. Son comité de soutien et son avocat sont inquiets.

Loubos Kosik, ancien officier des services secrets slovaques (SIS), a été enlevé chez lui à Bamako mardi 15 janvier.

Michel Désert, un membre du comité de soutien qui réclame sa libération explique les conditions de son enlèvement.: « Près d'une quinzaine de personnes, quatre véhicules, plus des motos, ont encerclé la maison où il était et il a été "extradé de cette maison", sorti, enlevé de cette maison. Depuis, on ne sait pas où il est, il a disparu. Et on se pose de grosses questions, et on s'inquiète ».

Extradition refusée

Depuis plusieurs années, l'ancien espion slovaque vivait au Mali où il s'est reconverti en responsable d'une salle de sport.

En 2016, il a été arrêté à Bamako à la demande du gouvernement slovaque qui exigeait son extradition à cause d'une affaire de rapt dans laquelle il aurait trempé en 1995 dans son pays. La justice malienne avait refusé l'extradition.

Une bande privée en mission ?

Aujourd'hui, la police et la justice malienne affirment ne pas détenir Loubos Kosik alors que son avocat, Me Youssouf Keïta, dépose une plainte contre X pour « enlèvement et séquestration », son comité de soutien s'interroge : l'opération a-t-elle été menée par des services spéciaux ou par une bande privée en mission ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.