Maroc: Le dirham se déprécie par rapport à l'euro et vis-à-vis du dollar

Le dirham s'est déprécié de 0,09% par rapport à l'euro et de 0,57% vis-à-vis du dollar au cours de la période allant du 10 au 16 janvier 2019, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Au cours de cette période, aucune opération d'adjudication n'a été réalisée sur le marché des changes, fait savoir BAM dans une note sur ses indicateurs hebdomadaires pour la semaine allant du 10 au 16 janvier 2019.

Au 9 janvier, rapporte la MAP, les réserves internationales nettes se sont établies à 229 milliards de dirhams (MMDH), en légère baisse de 0,3%, d'une semaine à l'autre, alors qu'en glissement annuel, elles affichent un repli de 5,2%, souligne la même source.

Pour ce qui est des interventions sur le marché monétaire, BAM a injecté un total de 70,5 MMDH, dont 68 MMDH sous forme d'avances à 7 jours sur appel d'offres et 2,5 MMDH accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME.

Durant la même période, le taux interbancaire s'est stabilisé à 2,29%, alors que le volume des échanges a atteint 4,9 MMDH, relève la note, ajoutant que lors de l'appel d'offres du 16 janvier (date de valeur le 17 janvier), un montant de 68 MMDH a été injecté sous forme d'avances à 7 jours.

Côté Bourse, la Banque centrale indique que sur la période allant du 10 au 16 janvier 2019, le Masi a augmenté de 0,4%, sa contre-performance depuis le début de l'année s'étant atténuée à 2,1%. L'évolution hebdomadaire de l'indice de référence reflète essentiellement les hausses des indices sectoriels "mines" de 2,1%, "télécommunications" de 1,8% et "banques" de 0,7%.

Le volume global des échanges a, quant à lui, atteint 887,1 millions de dirhams (MDH) après 1,1 MMDH une semaine auparavant, ajoute la Banque centrale, notant que sur le marché central le volume quotidien moyen des échanges réalisé s'est établi à 52,5 MDH, contre 55,4 MDH.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.