23 Janvier 2019

Maroc: Kalou - La réattribution de la CAN 2023 à la Côte d'Ivoire n'est pas une si mauvaise nouvelle

L'ancien attaquant international ivoirien Bonaventure Kalou voit d'un bon oeil la réattribution au Cameroun de la CAN-2021 initialement prévue en Côte d'Ivoire, estimant qu'il sera plus facile à son pays d'organiser l'édition suivante en 2023.

"C'est vrai que nous sommes Ivoiriens et la fibre patriotique veut qu'on soutienne notre pays. Mais on est aussi lucides par rapport au fait que rien, presque rien n'a été fait eu égard à l'organisation d'une Coupe d'Afrique des nations", a déclaré Bonaventure Kalou, 41 ans, sur la chaîne publique RTI.

"Est-ce qu'on aurait été prêts pour 2021? C'est la grande question que tous les Ivoiriens se posent. Le glissement de date n'est pas une si mauvaise nouvelle. Ce sont deux années supplémentaires pour la construction des installations devant accueillir la CAN", a fait remarquer l'ancien joueur du Paris SG et d'Auxerre, désormais maire de la commune de Vavoua (centre-ouest, 400.000 habitants).

En 2014, la Confédération africaine de football (CAF) avait attribué les CAN 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d'Ivoire et 2023 à la Guinée.

Mais l'organisation de l'édition 2019 a été retirée au Cameroun - au bénéfice de l'Egypte - en raison du retard pris dans les travaux. Dans un grand jeu de chaises musicales, la CAF a confié l'édition 2021 au Cameroun, celle de 2023 à la Côte d'Ivoire et celle de 2025 à la Guinée.

Mais la Fédération ivoirienne de football (FIF) compte bien accueillir la compétition dès 2021. Elle a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester le glissement de dates choisi par la Confédération.

La procédure suit en ce moment son cours. Pour sa part, le président de la CAF Ahmad Ahmad se propose de venir à Abidjan pour rencontrer les autorités ivoiriennes.

Maroc

CAN 2019 - La Fédération Marocaine dément la démission d'Hervé Renard

Contrairement à l'information publiée par la chaine TV marocaine d'Arryadia et relayée par… Plus »

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.