Cote d'Ivoire: Municipales à Port-Bouët et Grand-Bassam - La Chambre administrative se prononce, ce mercredi

23 Janvier 2019

C'est ce mercredi 23 janvier 2019 que la Chambre administrative de la Cour suprême se prononcera sur les contentieux électoraux issus des municipales du 16 décembre 2018 à Port-Bouët et Grand-Bassam.

On se souvient qu'elles ont été reprises dans ces deux localités, après un premier contentieux issu des joutes du 13 octobre 2018.

A Port-Bouët, les résultats, à l'issue de la reprise, ont donné le candidat du parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), le Dr Emmou sylvestre, vainqueur, avec un score de 62,55%.

Son adversaire direct, le ministre Siandou Fofana, candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), a obtenu 33,61% des voix. Mais ce dernier a saisi la Cour administrative de la Cour suprême pour un recours en annulation.

A Grand-Bassam, c'est plutôt le candidat du Rhdp qui a été déclaré vainqueur par la Commission électorale indépendante (Cei).

Avec 8 319 voix, soit 51,91%, contre 7327 voix, soit 45,72%, pour le maire sortant, Georges Philippe Ezaley, candidat du parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci). Des résultats que celui-ci a vivement contestés. Conséquence : il a également saisi la Chambre administrative de la Cour suprême.

Cette élection, faut-il le souligner, a été marquée par des violences dans certains bureaux de vote. Singulièrement à Grand-Bassam où l'on a enregistré plusieurs bureaux saccagés et des urnes cassées.

En attendant le verdict de la Chambre administrative de la Cour suprême, il a été installé, depuis le 2 janvier, à la tête de ces deux communes, mais aussi à la tête de celle du plateau, des délégations spéciales.

Conduites par le préfet de région, préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, ces délégations spéciales sont chargées d'assurer la continuité du service public, en attendant la mise en place des conseils municipaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.