23 Janvier 2019

Madagascar: Cabinet Ntsay Christian - Un gouvernement de technocrates en vue

Photo: L'Express de Madagascar
Gouvernement malgache.

Le PM Ntsay Christian dirigera une équipe de 22 joueurs.

La composition de la nouvelle équipe gouvernementale serait connue ce jour, ou au plus tard demain.

Sauf changement, les membres du premier gouvernement de l'ère Rajoelina seront connus ce jour, ou au plus tard demain. Dès sa nomination à sa propre succession, le Premier ministre Ntsay Christian s'est mis à la consultation de ceux qui sont pressentis à composer la nouvelle équipe gouvernementale. D'après des indiscrétions, le nouveau gouvernement sera une équipe réduite, de 32 à 22 ministères. Il sera notamment composé de nouvelles têtes et des technocrates qui ne sont pas connus dans le monde politique. Toujours d'après ces indiscrétions, aucun des membres du gouvernement démissionnaire ne serait reconduit (ici, le conditionnel est de rigueur). Les premières nominations faites par le nouveau président de la République dont celles du secrétaire général de la Présidence, du secrétaire général adjoint de la Présidence et du directeur de cabinet civil de la Présidence, semble confirmer son option pour une équipe jeune et des technocrates. En nommant Valéry Ramonjavelo et Stéphanie Delmotte, Andry Rajoelina a fait appel à des jeunes techniciens du secteur privé pour gérer l'administration (publique) de la Présidence et sa politique à Iavoloha.

Fusion des ministères. Avec ces 22 ministères, la fusion de certains départements ministériels est incontournable. Le changement serait dur, mais l'austérité passe par la réduction du nombre des portefeuilles ministériels. Des voix se sont déjà levées pour dire non à cette fusion. C'est le cas des certains fonctionnaires au sein du ministère de l'Education nationale. Ces fonctionnaires s'opposent au fait que l'Education nationale et l'Enseignement supérieur seront intégrés dans un même Département. C'est également le cas du côté de la Gendarmerie nationale. Le commandant en chef de la Gendarmerie, le Général Njatoarisoa Andrianjanaka, a déjà fait savoir que le secrétariat d'Etat en charge de la Gendarmerie devrait être maintenu. En France, le premier pays au monde qui a institué la Gendarmerie nationale, cette dernière constitue une Direction Générale au sein du ministère de l'Intérieur, à l'instar de la Police nationale. Cet organigramme permet au ministère de l'Intérieur d'assurer ses principales attributions régaliennes dont la sécurité intérieure et l'ordre public. Le ministère de l'Intérieur doit être doté des moyens qui lui permettent d'accomplir sans souffrir ses missions. Et ces moyens, ce sont la Gendarmerie nationale et la Police nationale.

Reforme de l'Etat. Dans le premier « tweet » qu'il a publié après son investiture à Mahamasina, le nouveau président de la République Andry Rajoelina a mis l'accent sur le changement de mentalité et des pratiques. Une manière pour lui de faire comprendre à ceux qui veulent l'entendre qu'il veut rompre avec les pratiques du passé qui n'ont rien apporté au développement du pays. La réforme de l'Etat qui devrait aboutir à la mise en place des Institutions fortes, efficaces et efficientes devrait donc marquer cette rupture avec le passé. Certaines pratiques et habitudes devraient être abandonnées. Il y a toujours des résistances à une reforme. Intégrer la Gendarmerie nationale et réintégrer la Police nationale au sein du ministère de l'Intérieur seraient dur à avaler par certains fonctionnaires de ces deux corps, mais si l'on veut que la lutte contre l'insécurité réussisse, il faut que les représentants de l'Etat au niveau territorial disposent d'une Gendarmerie nationale et d'une Police nationale qui peuvent à tout moment collaborer avec eux.

Madagascar

Législatives - Pré-campagne dans l'anarchie totale

La CENI sanctionne ses agents qui font fi du principe de neutralité dans l'exercice de leurs fonctions. Certains… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.