Cameroun: Transport des marchandises - Pas de grève sur le corridor

Le préavis brandi par les acteurs de ce secteur suite à différentes tracasseries a été suspendu au terme d'une concertation au Mincommerce lundi à Yaoundé.

Face aux récriminations du corps des transporteurs routiers, le gouvernement choisit l'option du dialogue. Une main tendue qui a conduit lundi dernier à une concertation à laquelle ont pris part outre les responsables de la plateforme des organisations professionnelles de transport routier des marchandises conduite par l'honorable Pierre Sime, président du syndicat national des transporteurs routiers du Cameroun, les responsables des différentes administrations concernées comme le secrétaire général du ministère du Travail et de la Sécurité sociale, le Dg des Impôts, le ministère de l'Eau et de l'Energie, le secrétariat d'État chargé de la gendarmerie, et la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures, sous la présidence du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, qu'accompagnait le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe.

En effet, le trajet de ces acteurs le long du corridor reliant le Cameroun au Tchad et à la République centrafricaine est parsemé d'embûches selon les transporteurs. Face à la presse, l'honorable Pierre Sime a décrié entre autres, l'ingérence de l'administration dans la vie des syndicats, le contrat type du transport des produits pétroliers, les tracasseries douanières et policières. Pour manifester leur ras-le-bol face à ce qu'ils considèrent comme une menace pour leur activité, les transporteurs ont opté pour la grève à partir du mardi 22 janvier.

À l'issue des échanges, les membres de ladite plateforme ont décidé, entre autres, de maintenir la suspension de leur préavis de grève. « Les membres du gouvernement ont pris la résolution de présenter nos doléances au président de la République. Mais également de trouver des solutions à certaines de celles qui sont à leur niveau », a relevé l'honorable Pierre Simé. Selon lui, la menace de grève est suspendue temporairement, le temps de la poursuite du dialogue avec le gouvernement. D'ailleurs au moment où nous mettions sous presse, ces transporteurs étaient en concertation avec le ministre des Transports.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.