Algérie: Tourisme - Concrétiser les recommandations des Assises pour relancer le secteur

Alger — Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud a mis en avant, mardi à Alger, l'impératif de concrétiser les recommandations des Assises nationales du Tourisme dans le Schéma directeur d'aménagement touristique (SDAT) à l'horizon 2030 afin de relancer ce secteur.

Intervenant à la cloture des Assises nationales du Tourisme, M. Benmessaoud a affirmé que "les conclusions des ateliers constitueront une base devant sous tendre le programme de redressement du secteur de manière à nous permettre d'etre au diapason des nouveautés à l'échelle nationale et de s'intégrer dans les tendances actuelles et futures des marchés du tourisme".

Il a précisé que les quatre ateliers sur "l'examen des moyens de relance du tourisme en Algérie ", "la mise en place d'un management touristique", "la gouvernance des destinations" et "les défis du développement touristique à l'horizon 2030", ont abouti essentiellement à l'obligation d'oeuvrer à "la consécration et la concrétisation du principe du développement touristique dans toutes les régions dans le cadre de la politique de décentralisation adoptée par le Gouvernement".

Le ministre a proné, à ce propos, "le passage à une approche de travail axée sur l'encouragement des destinations locales complémentaires et cohérentes, la structuration des projets touristiques en fonction de la demande et de la concurrence externe".

Il a plaidé, également, pour "la redynamisation du role des associations représentantes des acteurs touristiques pour en faire un partenaire actif dans le processus de développement du tourisme".

Outre la nécessité d'actualiser les systèmes et réglementations régissant l'activité touristique pour son adaptation aux exigences de la prochaine étape", le ministre a souligné "l'impérative mise en place d'un mécanisme local pour la supervision et le suivi de l'application des programmes du développement touristique local en coordination avec le secteur du tourisme".

Par ailleurs, le ministre a appelé à "la mise en place d'un cadre incitatif permanent pour favoriser le professionnalisme au niveau de tous les maillons de la chaine", mettant en exergue "les plus importantes réalisations accomplies dans le cadre de la concrétisation du SDAT entre autres, le traitement du déficit en matière de capacité d'hébergement".

L'évaluation du SDAT a révélé "une série de lacunes et de dysfonctionnements en matière de communication, de promotion et de marketing et une absence relative d'alliances entre opérateurs pour faire face à la concurrence extérieure", a expliqué M. Benmessaoud, ajoutant que son secteur s'attèlera, dans ce cadre, à "l'élaboration d'un plan d'action d'urgence pour corriger ces dysfonctionnements et pallier les lacunes".

Dans le même sillage, le ministre a appelé tout un chacun à "contribuer à un décollage réel et qualitatif du tourisme à la lumière des conditions favorables réunies après le rétablissement de la sécurité et de la stabilité".

Soulignant que le programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, était "un solide tremplin pour la relance touristique dans ces conditions propices", le ministre a mis en avant l'importance de la conjugaison des efforts pour aplanir les obstacles, de la promotion de la culture du tourisme et de l'esprit d'initiative et d'innovation pour un essor du tourisme à l'intérieur et l'extérieur du pays".

Au terme de ces Assises, les participants ont adressé un message au Président de la République, dans lequel ils lui témoignent "leurs remerciements et leur reconnaissance pour tout l'intéret accordé à la relance du secteur du Tourisme et de l'Artisanat tout au long des deux dernières décennies, et le placement de ce secteur au coeur de la stratégie de diversification de l'économie nationale afin de s'affranchir graduellement de la dépendance aux hydrocarbures".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.