Tunisie: L'art, un signe d'espoir

23 Janvier 2019

Cette exposition franco-tunisienne se poursuivra jusqu'au 17 février prochain. Sous le signe «de l'espoir à l'amour, il y a de quoi être optimiste... », la galerie continue à drainer visiteurs et intellectuels.

Son maître d'œuvre, Mme Catherine Julien, voudrait, semble-t-il, en faire un véritable trait d'union culturel, un portail sur un nouveau monde meilleur. Cette rencontre se veut également une piste de réflexion et d'imagination menée au-delà de la toile pour toucher profondément le côté humain des nations. Le vécu des sociétés, celles ayant beaucoup plus besoin d'aide et de soutien.

Activiste de la société civile française, Mme Julien estime que de telles retrouvailles sont un message universel pour le rapprochement et la coexistence, différemment exprimé par le pinceau et par les couleurs. Soit, le nouveau profil du citoyen du monde tel que redessiné dans tous ses traits. De par son initiative qu'elle veut ériger en tradition, l'organisatrice voit encore plus loin : pourquoi pas un vrai partenariat dans ce sens ? Cela dit, une association franco-tunisienne serait, probablement, en ligne de mire. Du reste, Mme Julien pense nous rendre visite, d'ici sous peu. Rendez-vous, donc, en avril prochain à Tunis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.