23 Janvier 2019

Angola: «Another day of life» - Un film d'animation sur la guerre civile en Angola

Premier long métrage d'animation projeté hors compétition au dernier festival de Cannes, « Another day of life » suit l'écrivain-reporter polonais Ryszard Kapuscinski qui a vécu en première ligne de nombreux conflits africains. Parmi ceux-ci, la guerre civile en Angola en 1975.

L'année 1975 en Angola : Le Polonais Ryszard Kapuscinski est alors l'un des rares journalistes occidentaux resté à Luanda. Alors que la capitale bascule, que les colons portugais quittent le pays, le reporter de guerre de 43 ans décide de partir sur le front, dans le sud.

A chaque barrage, c'est la roulette russe... Kapuscinski tombera-t-il sur le MPLA, le mouvement marxiste soutenu par Cuba et l'URSS ou par l'Unita armé par les Etats-Unis, l'Afrique du sud ou Israël ?

Adapter au cinéma le livre de Richard Kaspuscinski était un défi. Les deux réalisateurs Raúl de la Fuente et Damian Nenow le relèvent en choisissant une forme hybride, à moitié documentaire et à moitié animation. Leur film montre comment l'Angola s'est transformé en terrain de jeu pour les grandes puissances pendant la Guerre froide.

L'utilisation de l'animation permet de donner à voir ce qui n'a pu être filmé à l'époque : une route jonchée de cadavres par exemple... Et de pénétrer dans le cerveau d'un reporter de guerre engagé. Richard Kapuscinski ne se contentait pas d'observer. Il avait choisi son camp, celui des révolutionnaires, qu'il aida à sa façon, renonçant à un scoop pour ne pas aider ses adversaires..

Angola

Basketball - Interclube bat Primeiro d'Agosto

Interclube a battu vendredi, au pavillon 28 de Fevereiro à Luanda, Primeiro d'Agosto par 87-83, en match comptant… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.