23 Janvier 2019

Sénégal: Gestion des ressources naturelles - Tekki «dévalue» le code pétrolier

Le projet de loi sur le Code pétrolier devant être examiné à l'Assemblée nationale demain, jeudi 24 janvier, ne reçoit pas l'aval du député de Tekki.

Dans sa question économique de la semaine, celle qu'il adresse tous les mardis au gouvernement depuis le mois d'août 2016, Mamadou Lamine Diallo relève ainsi que « Le Code pétrolier de Macky Sall n'est qu'un instrument pour piller nos ressources ».

Et d'arguer : « Il suffit de lire les observations de l'Association sénégalaise pour le Développement et l'Energie en Afrique qui regroupe des experts patriotes pour s'en rendre compte. Le code est transmis sans la convention type.

Les trois types de régime d'exploitation (concession, partage de production, services à risque) ne sont pas clairement précisés ainsi que les mécanismes de partage des revenus tranches de production ou facteur R ».

Et de poursuivre, en toute mordacité, « Un travail d'amateur du DSK du pétrole (Dionne Sall Kane) pour permettre des interprétations favorables à la nuée de prédateurs qui s'est abattue dans notre pays ».

Mamadou Lamine Diallo n'en dira pas moins que « Le code reconnait enfin que les ressources appartiennent au peuple. Tant mieux.

Alors quelle est la place de l'Assemblée nationale dans la gouvernance de ces ressources ? Le code est muet et ce ne sont pas les députés de Macky Sall qui feront des amendements ».

En conclusion, il a relevé que « De toute façon, Macky Sall a déjà distribué les blocs à ses parrains étrangers sous le régime du code pétrolier de 1998. A quoi va servir ce nouveau code pétrolier ? »

Sénégal

Foot/Angleterre - Mané seul Africain nommé pour le titre de joueur de l'année

Le Sénégalais Sadio Mané, qui vit une belle saison à Liverpool, est le seul Africain… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.