23 Janvier 2019

Congo-Brazzaville: Bruce Abdoulaye - « J'ai toujours voulu transmettre ce que j'ai reçu durant ma carrière »

interview

Retraité des terrains depuis 2017, l'ancien footballeur international congolais, 36 ans, s'est depuis lancé dans la carrière d'entraîneur. Après une première expérience en CFA 2, il vient d'inaugurer son centre d'entraînement personnalisé à Bourg-en-Bresse : le Pôle performance academy.

Bruce, en marge de ton poste d'entraîneur des U-13 de Bourg-Sud (Départementale 3), tu viens d'ouvrir ta structure d'entraînement: le Pôle performance académy. Peux-tu nous présenter le concept ?

C'est une académie essentiellement destinée au développement et à l'individualisation du joueur. C'est une envie qui a germé lors de mes dernières années de joueur et de mon expérience sur le banc de Louhans-Cuiseaux (ndlr : 7e de son groupe de CFA2 lors de la saison 2017-2018). Depuis six mois, j'ai travaillé à la mise en place concrète de ce projet, sachant que j'avais déjà beaucoup de parents et de jeunes qui étaient demandeurs. Aujourd'hui, je me lance et je suis très heureux. Ces derniers mois, je suis allé visiter des clubs tels que la Juventus, Hoffenheim et l'Espanyol Barcelone pour observer leurs méthodes de travail. Tout cela pour apporter de la pertinence sur le plan individuel, que ce soit technique ou physique.

Concrètement, que va-t-on apprendre au Pôle performance académie ?

La base du perfectionnement, c'est d'accentuer les points forts et de gommer les points faibles. Moi, je veux y ajouter mon expérience de joueur, avec plus de trois cents matchs en carrière. Il faut mettre le stagiaire dans une systémie positive car, le développement vient en travaillant techniquement, tactiquement mais aussi sur le plan psychologique. C'est ce que je veux mettre en application pour aider des jeunes joueurs à devenir les grands joueurs de demain.

A qui sont destinés ces stages ?

Nous sommes axés sur la préformation et la formation avec des joueurs qui évoluent en championnats nationaux de jeunes. Mais aussi un peu de post-formation, avec des joueurs de CFA 2 ou CFA, qui aspirent à rejoindre des structures pros et savent que ça se joue sur des détails. Car aujourd'hui, les entraîneurs professionnels attendent un niveau technique élevé, quel que soit le poste du joueur.

Cette académie est-elle une étape supplémentaire dans ta jeune carrière d'entraîneur ?

J'ai commencé très tôt à passer mes diplômes car, j'ai toujours voulu transmettre ce que j'ai reçu durant ma carrière. L'académie est une manière de le faire mais, bien évidemment, je garde l'objectif d'exercer au niveau professionnel.

Avant l'interview, tu expliquais avoir refusé une offre de sélectionneur adjoint d'une sélection africaine. C'est trop tôt ?

Je voulais me consacrer à 100% sur le lancement du Pôle performance académie. Je veux d'abord le rendre pérenne et continuer à apprendre pour atteindre un objectif qui me tient à cœur : entraîner au Congo. En plus de la légitimité de l'ancien joueur, qui a porté ce maillot pendant plus de cinq ans, j'ai désormais acquis les connaissances techniques avec des diplômes que beaucoup peinent à obtenir : j'ai tous mes diplômes d'Etat, donc l BE1 et le BE2 complet et le Desjeps (ndlr : diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et des sports) qui permettent d'entraîner en National et d'être adjoint jusqu'en Ligue 2. Je veux, un jour, revenir par la grande porte et réussir où beaucoup ont échoué.

Quel entraineur t'a le plus marqué durant ta carrière de joueur ?

Il y en a plusieurs. Sur le plan technique et tactique, c'est Didier Ollé-Nicole (ndlr : actuel entraineur d'Avounou à Orléans). Jean-Louis Garcia avait aussi une grande science du détail. Au niveau du caractère, du charisme de l'entraîneur, je pense à Michel Der Zakarian et notre sélectionneur Ivica Todorov. Ce sont eux qui m'ont donné cette envie de transmettre à mon tour l'amour de ce sport.

Informations pratiques :

Il reste des places pour la semaine du 25 février au premier mars. Stage en demi-pension ouvert aux joueurs nés entre 2004 et 2011.

Renseignements supplémentaires sur la page facebook « Pôle performance academy » ou par mail (ppacademy01@gmail.com)

Congo-Brazzaville

Alfred Raoul, grand homme d'État congolais - Vingt ans après sa disparition

Il aurait eu 81 ans cette année. Alfred Raoul est décédé le16 juillet 1999. En… Plus »

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.